Désencombrez votre garde-robe en évitant ces 3 petites erreurs

Note : cet article a été écrit par Mylène du blog Les Astuces de Mylène

C’est vrai, désencombrer votre dressing serait un vrai plus pour votre quotidien : gain de temps, d’espace, amélioration de votre image.

Vous en avez parfaitement conscience de tout cela, mais vous avez peur de vous tromper. Et si cela pouvait encore vous servir ? Et si vous jetiez les vêtements qu’il faudrait justement garder ?

Je vous comprends, car je suis moi-même passée par là. 

Donc, dans cet article, vous allez découvrir comment désencombrer facilement votre dressing, en ayant la certitude de ne pas vous tromper.

Ainsi vous débarrasserez seulement les affaires qui ne vous vont pas et surtout jetterez celles qui doivent être mises hors circuit de votre penderie !

Vous saurez précisément reconnaître les inutiles et le superflu.

Pour vous évitez de jeter de l’argent par la fenêtre, suivez les conseils de cet article. De cette manière vous serez sûr de faire les bons choix et de ne rien regretter.

Mais avant ça, laissez-moi me présenter

 

Qui suis-je pour vous conseiller

Tout d’abord, laissez-moi me présenter : je suis Mylène du blog « Les astuces de Mylène ». Tout comme Florian me recevant aujourd’hui, je vous parle de désencombrement et minimalisme. J’aime les choses simples. Les plus simples et plus faciles possible.

J’ai désencombré la quasi-totalité de ma maison et surtout mon dressing !

J’en avais plus qu’assez de chercher systématiquement mes affaires. Le rangement et le ménage sont pour moi une corvée. C’est un mal nécessaire, mais je considère que nous avons bien mieux à faire.

Désencombrer mes affaires ne fut pas une mince affaire, car j’avais beaucoup accumulé. 

J’ai fait plusieurs erreurs à mes débuts… Pour vous éviter de faire les mêmes (jeter ce qu’il faut garder et garder ce qu’il faut jeter…), je vous propose de bénéficier de mon expérience.

Ok, commençons directement avec la première erreur

⚠️ Remarque : dans l’article, jeter ne signifie pas forcément mettre à la poubelle ! Cela peut vouloir dire donner, vendre, recycler.

 

Erreur n° 1
Vous oubliez les bases

Allez c’est parti on ne prépare rien et on va vite désencombrer son dressing !

👀

👀

Stop !!!

La préparation de votre désencombrement vous semble probablement inutile. 

Allez, avouez-le, vous ne voyez pas pourquoi vous devriez vous embêter à préparer quelque chose d’aussi fastoche.

Après tout, ce n’est pas bien compliqué, il s’agit « juste » de trier et de débarrasser les indésirables.

Arrf…

J’aimerais vous dire « oui, c’est facile. »

Mais si le désencombrement est normalement une chose simple, ce n’est pas si facile que cela…

Quand vous désencombrez votre dressing (ou l’intégralité de votre maison), vous vous retrouver à gérer une grande quantité d’affaires. Vous devez décider du sort de chaque possession.

Pour réussir à continuer à trier et désencombrer malgré la lassitude il y a plusieurs solutions.

Voyons cela en détail.

 

Solution n° 1
Trouvez votre motivation

Trouver votre « pourquoi » est très important. Si ce n’est pas LA solution, c’est pourtant une condition sine qua non pour un désencombrement bien vécu.

Car réfléchissez à ceci. Pourquoi vouloir prendre le temps de TOUT sortir, passer au crible chacune de vos affaires, puis nettoyer l’espace de rangement, puis ranger/organiser, pour enfin vous débarrasser de vos affaires (aux déchets, dons, ventes) ? 

Pour un dressing, il faut bien compter une bonne journée, voir un week-end complet. 

Dans l’hypothèse que vous sachiez vous décider rapidement… 

C’est long, et n’ayons pas peur des mots, assez pénible.

 

Donc, vous devez trouver une forte motivation.

Cette raison doit être assez puissante pour continuer à vous motiver malgré les difficultés.

  • Voulez-vous gagner du temps au quotidien (pour un autre projet qui vous tient à cœur) ?
  • Souhaitez-vous éviter un déménagement ?
  • Maîtriser davantage votre image ?
  • Préparer l’arrivée de bébé ?
  • Préparer un changement de vie ?
  • Vous en avez assez de subir la mode et souhaitez reprendre le contrôle ?

Quelle que soit la raison profonde de votre envie de désencombrer, il faut qu’elle soit assez puissante pour continuer même quand vous en aurez marre ! 

😮 Super le tableau que tu nous dépeins !

Et oui, je sais… mais je me base sur ma propre expérience et des dizaines et des dizaines de témoignages sur les groupes FB, comme Apprentis minimalistes par exemple.

Mais alors, cela vaut-il la peine de faire tout cela ?

 

Hmm… Laissez-moi vous poser la question différemment…

Quand vous partez en voyage, vous devez tout organiser à l’avance : le timing, les billets, les vêtements, les cosmétiques, les chaussures, les lieux à visiter, les déplacements sur place, le logement, la nourriture, les éventuelles animations, le budget…

Si vous vous ennuyez à faire tout cela, c’est bien parce que vous savez qu’au bout du tunnel, il y a les vacances ?

Eh bien dites-vous qu’un désencombrement, c’est un peu comme un voyage pour une belle destination.

Avant de vous retrouver en maillot de bain sur une plage paradisiaque à siroter une margarita, il faudra passer par la case « préparation/organisation ».

Bien !

Maintenant c’est à vous de jouer et de trouver cette fameuse motivation. 

Prenez une feuille et notez ce qui vous motive, puis accrochez-le sur votre frigo !

Femme qui trie ses vêtements

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

 

Solution n° 2
Faites le point sur votre vie

Faire le point sur votre vie est un des autres aspects primordiaux. Il permet de bien préparer votre tri pour éviter de vous tromper.

Car pour faire le vide de vos armoires encore faut-il précisément connaître vos besoins et votre situation.

  • Qui êtes-vous ? 
  • Que faites-vous majoritairement du temps ? 
  • Quels sont vos besoins ?
  • Êtes-vous encore dans le monde du travail ou retraité ? 
  • Quelles sont les tenues nécessaires ?
  • Êtes-vous jeune parent ? 
  • Comment êtes-vous habillé habituellement et pourquoi ?
  • Êtes-vous plutôt du style jean/veste ou tailleur chic ?
  • Êtes-vous plutôt couleurs vives ou couleurs douces ? Que mettez-vous naturellement ?
  • Avez-vous pris/perdu du poids et si oui depuis combien de temps ? 

📌Au sujet de ce dernier point. Si vous luttez depuis toujours, je propose de faire la paix avec votre corps. C’est quand même le seul véhicule dont vous disposiez jusqu’à la fin de vos jours.

Pas moyen d’en changer !

Un peu de reconnaissance pour tout le travail qu’il fait depuis tout ce temps… ça serait sympa de lui dire que vous êtes satisfait de son boulot…

 

Prenons un exemple concret

Magali, maman de deux bambins, travaille en tant qu’employée de bureau. Elle passe principalement sa vie entre son travail, l’école des enfants, la maison et le sport.

Peu de cocktails ou soirées festives…

Précisons que Magali a pris quelques kilos ces dernières années.

Les enfants ont 3 et 6 ans.

Or, que retrouve-t-on dans le dressing de Magali ?

Il y a beaucoup de ses anciens pantalons et petites robes qui la faisaient se sentir bien. D’ailleurs cette tenue qu’elle n’ose jeter c’est celle avec laquelle elle a séduit Marc, le père des enfants.

Et ce petit pantalon ?? Il lui faisait un derrière… c’est bien simple, toutes ses copines voulaient le lui emprunter !

….

Oui, mais tout ça, c’était avant.

Avant d’avoir trouvé ce travail dans lequel elle est aujourd’hui, avant d’être parent. Avant que sa vie ne change… Avant d’avoir pris quelques kilos.

La Magali d’hier et celle du présent ont des vies bien différentes. La Magali d’hier n’avait pas les mêmes besoins ni les mêmes envies…

 

Et finalement, nous sommes tous comme Magali.

Pour moi ç’a été la même chose, mais sans les enfants.

La Mylène et sa vie estudiantine sur Paris et les soirées avec les potes toutes les semaines, c’est TER-MI-NÉ. 

Depuis cette vie, j’ai migré en province, j’ai grossi puis maigri, puis regrossi, puis remaigri et encore regrossi…

Quand je travaille, je ne suis plus en tailleur. J’ai surtout besoin de tenues confortables et avec lesquelles je puisse travailler. Je n’ai pas besoin d’être super élégante, mais j’ai besoin de me sentir bien dans ma peau.

Pour moi avant tout.

Puis pour diverses raisons comme mon besoin d’interagir avec les autres et aussi mon besoin de me sentir désirable aux yeux de la personne que j’aime.

👉 À découvrir : L’article de Mino, maman minimaliste « Vos vêtements correspondent-ils à votre mode de vie ? » 

 

Faire le point sur votre vie vous permettra de mieux vous comprendre et de mieux cerner vos besoins actuels

Mieux vous comprendre, c’est par exemple constater que votre poids peut varier dans l’année. Vous faites peut-être partie de celles et ceux qui font un peu le yoyo.

Si vous comprenez votre fonctionnement, vous pouvez ajuster votre garde-robe à ce que vous êtes.

Si comme moi vous avez tendance à faire le yoyo (j’ai une variation d’environ 5 kilos qui peut se faire selon les années) eh bien, virez les tailles qui ne vous vont plus. Je sais par exemple que je ne reviendrai pas à du 36 (ni au 38 non plus d’ailleurs).

Ma garde-robe actuelle me permet d’absorber cette prise de poids (quand je suis à mon poids « bas » j’achète toujours mes vêtements un chouilla trop grand, comme le faisait Jackie Kennedy, je prends une taille au-dessus). 

Pensez-y quand vous achèterez de nouvelles pièces…

 

Solution n° 3
Découvrez votre morphologie

Très bien. Maintenant que vous avez fait le point sur votre vie, nous allons rentrer un peu plus dans le vif du sujet.

L’étape préparatoire qui suit a plusieurs raisons d’être.

  1. Cela vous permettra de trier vos vêtements sur des critères objectifs
  2. Cela vous évitera de vous tromper 
  3. Vous garderez seulement les pièces vous mettant en valeur
  4. Vos futurs achats seront bien ciblés (gain d’argent et de temps).

 

Pourquoi vous devez absolument identifier votre morphologie ?

4 morphologies masculines 4 morphologies féminines

⚠️ Attention : il faut bien faire la différence entre la morphologie (la structure) et la silhouette (le gabarit).

La morphologie ne change pas, contrairement à notre silhouette, elle est indépendante du poids.

Par exemple, dans ma vie adulte, j’ai fait plusieurs poids.

J’ai fait du 56 kg (pour 1,70 m) à 75 kg. Aujourd’hui mon poids « normal » se situe entre 60 kg à 65 Kg (allez un p’tit 67 kg pendant les fêtes, mais ne dites rien à personne !). 

Quel que soit mon poids, ma structure reste identique. Je suis un V. 

Même en étant très mince, certaines pièces sont à proscrire, car elles ne sont pas adaptées à ma forme, le fameux V.

Essayez de me mettre une robe avec des froufrous sur les épaules et vous verrez le beau p’tit rugby-man auquel je vais ressembler ! Certains diront nageuse, boxeuse, mais l’idée reste la même. Cela ne me met pas en valeur. 

Vous c’est pareil.  Homme/femme même combat pas la peine d’espérer y échapper ! Selon votre sexe, regardez, observez, comprenez. 

Êtes-vous un O, un X, A, V, ou un H ?  Découvrez quelle est votre structure.

Cela aura l’énorme avantage de vous permettre de choisir correctement et objectivement les pièces vous mettant en valeur.

Et par pitié, enlevez tout ce qui ne correspond pas à votre morpho. Si vous avez des complexes, cela vous permettra de vous sentir mieux. Croyez-moi sur parole.

 

Découvrir quelle est votre structure prend un peu de temps

Apprendre à se connaître prend un peu de temps, c’est vrai.

Cela dit, combien durent vos séances pour acheter de nouveaux vêtements ? Si vous ignorez quelle est votre morphologie, cela signifie des essayages inutiles, des erreurs d’achats, des heures gâchées… 

Savoir quels sont vos points forts et les erreurs à éviter, vous permettra de gagner non seulement un temps fou au quotidien, mais aussi au moment de faire les boutiques. Et à votre avis combien d’argent allez-vous économiser ?? Selon cette étude cela représenterait environ 114 €/an.

Alors, soyez sympa avec vous-même.

Prenez-les quelques heures nécessaires pour apprendre à vous connaître et vous mettre en valeur.

Depuis que je connais précisément les formes et les couleurs des pièces qui me vont, je me sens dix fois mieux dans ma peau (c’est étrange, car les publicités font tout ce qu’elles peuvent pour entretenir mon sentiment de malaise avec le fait de vieillir et de ne pas rentrer dans un 36…).

 

Comment découvrir votre morphologie ?

Il n’y a pas trente-six solutions. En se penchant sur votre cas et en apprenant !

Prenez une tasse de thé bien chaud, calez-vous dans votre fauteuil préféré et prenez le temps d’étudier votre cas. 

Je ne plaisante pas, faites de ce moment un moment de plaisir.

J’ai mis une demi-journée pour apprendre et comprendre ce qui correspondait à ma morphologie et ma colorimétrie (oui, j’ai aussi pris le temps sur les couleurs, même si je ne suis pas une pro). 

👉 À découvrir : à la suite de mes recherches et de mon propre tri, j’ai écrit plusieurs articles. Vous y découvrirez des sources vous aidant à déterminer votre morphologie ainsi que votre colorimétrie. « Ce que j’aurais aimé savoir avant de désencombrer ma garde-robe » et « Mission : désencombrement du dressing partie 1 ».

C’est du temps que vous gagnerez pour plus tard. Pour le tri de vos affaires et vos futurs achats aussi. 

Vous amortirez ces quelques heures jusqu’à la fin de vos jours, car les deux critères, morphologie et colorimétrie, ne répondent ni à la mode ni aux kilos pris ou perdus. Vous personnalisez votre dressing, c’est tout.

Pour partir à la découverte de vous-même, voici quelques autres sites avec les liens directs pouvant vous aider dans votre démarche.

Pour les femmes : Ludivine Poli.com et Bien habillée .com

Pour les hommes : Bonne gueule

 

Erreur n° 2
Vous gardez les trucs moches et trop vieux

Bien. Nous avons vu l’importance de bien se connaître.

Vous avez pris un peu de temps pour identifier votre morphologie et votre colorimétrie.

Bravo ! Vous pouvez être fier de vous ! Tout le monde ne le fait pas…

Après avoir fait tous ces efforts, vous n’allez quand même pas tout ruiner en gardant les vieux trucs moches ?

Si ? Suis-je bête !

C’est pour : 

  • Bricoler.
  • Trainer à la maison.
  • Jouer avec les enfants.
  • C’est pour quand on est malade…

Bon, je vous taquine un peu, mais ce n’est pas juste pour le plaisir (non, vraiment pas).

Non, si je fais ça c’est parce que je voudrais vous faire comprendre un point important.

Le désencombrement de votre dressing a certes l’objectif de vous faire gagner un temps précieux, de l’espace et tout le tralala. OK, pour ça vous êtes déjà au courant.

Cependant, vous ignorez probablement une chose (et c’est bien normal, vous z’inquiétez pas).

Cette chose est la suivante : le tri de vos affaires vous apportera bien plus.

C’est une démarche de développement personnel.

Vous triez le superflu et l’inutile, mais pas seulement.

Un vieux jogging déformé et décoloré peut bien évidemment vous être utile pour bricoler.

Cela dit, êtes-vous obligé d’en avoir 50 (bon j’exagère, mais vous voyez l’idée) ?

Gardez-en un ou deux, mais pas plus. Si vous bricolez uniquement les week-ends, c’est amplement suffisant.

 

Ce que le tri de vos vêtements peut vous apporter

Les vêtements ont un impact direct sur notre estime, notre confiance et l’image de nous-mêmes.

Pour trainer à la maison, vous pouvez avoir une tenue très confortable. Confortable ne signifie pas forcément vieux et moche. Ou moche tout court d’ailleurs !

Pour être profitable à tous les niveaux, le tri de vos affaires doit être fait d’une certaine manière. 

Vous devez être exigeant(e). Avant toute chose, pour vous-même. 

Le minimalisme est un art de vivre qui remet l’humain au centre des attentions.

Ce n’est plus sur l’objet que l’on porte son attention. C’est sur soi.

Si ce n’est pas adapté, moche, défectueux et pas indispensable, pourquoi le garder ? 

Ne méritez-vous pas le meilleur ?

 

💡 L’astuce quand on a du mal à choisir

Si vous avez du mal à vous mettre au centre des priorités et de l’attention, je vais vous donner ma petite astuce.

Lorsque vous triez, imaginez-vous en train de faire le tri comme pour un rendez-vous amoureux.

Par exemple pour les sous-vêtements, imaginez-vous avoir le rendez-vous où vous allez conclure…

Mais attention, là ce n’est pas pour un simple rendez-vous. Non c’est la personne idéale 😍 pour vous.

Vous y croyez dur comme fer !

Porteriez-vous un caleçon ou une culotte déchirée ? Aurait-il l’air délavé, tâché, négligé ?

Normalement non. Quand on veut séduire, on fait attention à tous les détails (suis-je une extraterrestre, suis-je seule à penser ça ?). On veut paraître sous son meilleur jour.

Pour vous, c’est pareil.

Lorsque vous sélectionnez les vêtements à garder, vous gardez le meilleur.

Avant tout, pour vous bien sûr, mais aussi pour la personne avec qui vous vivez.

L’image que vous vous renverrez sera plus positive. 

Mécaniquement, votre confiance et votre estime personnelle s’amélioreront.

Si vous n’avez jamais essayé, il est normal de ne pas en avoir conscience, aussi avant de rejeter l’idée, testez !

 

Ne faites pas preuve de mauvaise foi ou de mauvaise volonté.

J’anticipe un peu, mais j’ai déjà entendu plusieurs fois l’argument qui vient…

Si vous me dites que pour trainer chez soi on n’est pas obligé de se mettre sur son 31, il y a un problème… Je me suis mal fait comprendre.

On peut très bien ne pas être sur son 31 et pour autant faire attention à son image.

Entre un vieux jogging troué et déchiré accompagné de son vieux sweat délavé versus un pantalon confortable avec un p’tit pull mignon, il y a un fossé.

Un pantalon et un pull ce n’est pas être sur son 31, on est bien d’accord ?

Si vous aimez particulièrement ces tenues confortables quand vous êtes chez vous, pas de problème !

Gardez les plus belles pièces et créez vos tenues pour être à l’aise.

Garder le meilleur, c’est prendre soin de soi. Vous faites attention à vous non pas par narcissisme, mais par respect. 

 

Erreur n° 3
Vous gardez les vêtements inadaptés

Le plus vite vous arriverez à accepter ce qui suit, le plus vite vous arriverez à avancer.

 

Solution n° 1
La vérité sur les vêtements qui vous ont coûté cher, mais qui sont inadaptés

Il y a une autre notion importante à comprendre et surtout à accepter quand on veut trier ses vêtements.

Quand on n’est pas habitué(e), ça pique un peu, je préfère vous prévenir.

Vous êtes prêt(e) ?

Voici ce qu’il faut accepter : on perd son argent au moment de l’achat. C’est à ce moment précis. Quand on est encore dans la boutique et que l’on paye. 

Kouâ ??

Oui, je répète, c’est au moment de l’achat que l’on perd son argent pas quand on s’en débarrasse. 

Garder un vêtement cher sous le seul et unique prétexte de son prix est une erreur.

Le garder dans vos placards ne le rendra pas miraculeusement super sympa. Ce n’est pas ce qui effacera cette erreur d’achat. C’est au contraire la preuve de votre culpabilité et vous la voyez tous les jours.

Si comme moi, il vous est déjà arrivé d’acheter une pièce ou un ensemble que vous ne mettez jamais, acceptez d’avoir fait cette erreur (d’où l’importance de connaître sa morpho, sa colorimétrie et… ses besoins actuels).

Je sais, ça fait suer… voire, n’ayons pas peur des mots ça emmerde carrément… 

On a du mal à jeter une pièce qui nous a couté un bras (même la moitié d’un bras c’est gênant !).

Ne gardez pas ces pièces. Débarrassez-vous-en.

Celui qui ne se trompe jamais n’apprend jamais !

 

Solution n° 2
Que faire des vêtements inadaptés et ne correspondant plus à votre image ?

L’autre notion à intégrer : c’est aux vêtements de s’adapter à votre corps et ce que vous êtes, pas l’inverse !

De la même façon, si vous gardez vos supers t-shirts/pantalons vintages et ne les portez jamais. À votre avis, que vais-je vous dire ?

Vous le savez n’est-ce pas ?

Même si vous avez adoré cette pièce et qu’elle ne correspond plus à votre VOUS d’aujourd’hui, il faut la laisser partir. 

C’est ça faire le tri entre le présent et le passé. C’est ça accepter le changement.

Vous voulez avancer n’est-ce pas ? Vous avez envie de changement ?

Alors, soyez dans le présent.

Si vous voulez du changement, faites de la place à la nouveauté !  

 

Solution n° 3
Faites disparaitre ce qui ne vous convient pas !

Les vêtements devenus trop petits ne font qu’entretenir et augmenter le malaise.

En les voyant régulièrement, votre culpabilité se renforce et s’installe.

C’est pourquoi il faut les enlever de votre dressing, ainsi vous faites disparaitre la preuve de votre culpabilité et vous vous sentez mieux dans votre peau.

D’ailleurs c’est tout aussi valable quand on veut prendre du poids et qu’on n’y arrive pas.

Je suis aussi passée par là à une période de ma vie…

Cela a duré environ 2 ans. Deux ans où je n’arrivais pas à prendre du poids. Et tous les jours on me répétait que j’avais l’air malade… Voir mes anciens vêtements au quotidien me replongeait inlassablement dans mon incapacité à prendre du poids… 

Bon… les temps ont changé et là c’est l’inverse. Mais peu importe. Vous comprenez l’idée !

Depuis cette époque, j’ai appris, compris que mon poids est un paramètre assez hasardeux.

Il dépend avant tout de mon bien-être et de mon état psychologique. 

Dans la vie, il y aura des hauts et des bas…

Faites attention à votre santé, mais ne vous focalisez pas sur un poids. 

 

Les avis, c’est comme les trous du cul, tout le monde en a un !

Et puis j’ai aussi appris autre chose : il y a toujours quelqu’un pour venir vous donner son avis à votre sujet alors que vous n’avez rien demandé… Cela m’a amené à me dire que je devais apprendre à m’en foutre.

Je vous invite à faire de même.

Oui vous avez bien lu. Je ne dis pas ça pour être grossière gratuitement. C’est simplement qu’il me paraît important de vous dire qu’au bout d’un moment, il faut savoir se libérer du regard des autres.

Si ce n’est pas un véritable ami qui vous parle, quelqu’un qui vous aime et vous veut du bien, pourquoi accorder la moindre importance à ses propos ? 

Non, mais sans blague ?

Pourquoi devrait-on écouter tous les avis ? 

On voudrait nous faire croire qu’il n’y a qu’une façon d’être beau. 

Non, c’est complètement faux. 

Le charme, l’aisance, le charisme, l’humour, le bien-être, la confiance, la sensualité. Tout ceci est assez subjectif, vous en conviendrez. 

Être unique, être soi, être libre, voilà ce qui compte le plus. 

Pour arriver à un sentiment de liberté et de bien-être, enlevez tout ce qui impacte négativement votre état d’esprit. 

Y compris les magazines de mode qui vous font vous sentir moche… et dorénavant, vous savez quoi penser des avis de ceux qui ne sont pas vos proches…

 

Si tout le monde a un avis, vous n’avez qu’un seul corps.

Je vais vous avouer quelque chose. J’ai décidé d’aimer mon corps (et je vous invite à faire la même chose).

Après tout, il endure les évènements, me permet de me déplacer et d’accomplir ce que je souhaite. Il me permet de ressentir, vibrer, toucher, regarder le monde qui m’entoure. 

Jusqu’à preuve du contraire et malgré les critiques qu’il peut recevoir (y compris les miennes), il est le seul à être là depuis le début et ne m’avoir jamais laissé tomber…. 

Et vous, vous souvenez-vous de la dernière fois où vous l’avez remercié ?

Jamais ?

Dans ce cas, le tri et la sélection des meilleures pièces de votre dressing seront un excellent premier pas ! 

À partir d’aujourd’hui, vous êtes autorisé, voire encouragé à garder le meilleur pour vous et votre corps. 

Aimez votre enveloppe pour ce qu’elle est. Prenez un peu de distance pour faire cela. Essayez de le voir comme une entité à part entière. Choyez-le et tirez-en le meilleur parti. 

S’il ne correspond pas aux images retouchées des publicités, ne lui en voulez pas. 

Dirigez plutôt votre mépris et votre colère sur ces fameux magazines de mode en les jetant… 

Vous connaissez le fameux slogan « Parce que vous le valez bien » et bien adaptez ce message marketing à votre organisme, parce qu’il le vaut bien 😉. 

 

Conclusion

Vous voyez, le tri c’est une succession de questions que l’on se pose à soi-même.

Désencombrer son dressing c’est faire la place à toute votre personnalité d’aujourd’hui.

C’est vous le plus important.

Si vos vêtements ne vous vont plus, qu’ils ne servent pas votre corps dignement, ce n’est pas à vous de vous plier à ce qu’ils sont.

C’est à eux de partir pour servir quelqu’un d’autre ou d’être recyclés ou jetés.

 

Les infos essentielles à retenir

  1. Ne pas préparer le désencombrement de votre dressing vous fera perdre beaucoup de temps et vous ferez des erreurs
  2. Comment bien préparer son tri ? En faisant le bilan de votre situation actuelle, en apprenant à identifier votre morphologie et votre colorimétrie
  3. Il faut déterminer quels sont vos besoins présents
  4. C’est à vos vêtements de s’adapter à votre corps, pas l’inverse
  5. Bien trier vos affaires et garder seulement ce qui vous convient vous apportera bien plus que du temps et de l’espace. C’est du positif à l’état pur !

Vous êtes désormais averti. Cela fait de vous une personne mieux préparée pour votre grand tri.

Cela va vous faire économiser beaucoup de temps et plusieurs billets. Bravo pour votre démarche et votre réflexion !

Note de Florian : cet article a été écrit par Mylène du blog Les Astuces de Mylène. Le désencombrement des vêtements, ce n’est vraiment pas mon truc. Du coup ? J’ai demandé à quelqu’un de compétent d’écrire un article sur le sujet. C’est comme ça qu’on simplifie sa vie : p

1 mail / jour pour apprendre à désencombrer votre maison et simplifier votre vie

En bonus, recevez une formation de 50 minutes pour vous aider à vous séparer facilement des objets qui encombrent votre maison.

Florian

Vous voulez devenir minimaliste ? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>