Qu’est-ce que le minimalisme, et comment le devenir ?

Vous avez entendu parler de minimalisme, et vous vous êtes dit : c’est peut-être pour moi.

Et oui, en effet.

C’est peut-être pour vous.

Vous êtes tombé sur une lecture, comme La Magie du Rangement, de Marie Kondo.

Ou bien sur un documentaire, comme Minimalism.

Ou même sur une vidéo ou un article.

Et là, vous vous êtes dit :

« Ce mode de vie pourrait bien être l’antidote dont j’ai besoin.

Depuis plusieurs semaines, ma vie se complique de plus en plus.

J’ai besoin de plus de simplicité. J’ai besoin de retrouver mon essentiel, de me recentrer. »

Et vous savez quoi ?

Vous avez chuté sur la bonne pierre (oui, je viens d’inventer l’expression).

Car devenir minimaliste peut vraiment provoquer des miracles dans votre quotidien.

Mais bon, je conçois que ce mode de vie reste encore un peu flou pour vous.

Alors, éclaircissons-le.

 

Qu’est-ce que le minimalisme ?

Tout part d’une phrase :

« J’ai besoin de très peu pour bien vivre ».

Devenir minimaliste consiste à simplifier et épurer sa vie pour garder uniquement l’essentiel dans chaque aspect de notre quotidien.

Autrement dit : vivre mieux, avec moins.

Dans quel but ?

Faire ressurgir la beauté cachée de votre existence. Car comme le disait Elbert Hubbard :

« Le sculpteur produit la belle statue en déchiquetant les parties du bloc de marbre qui ne sont pas nécessaires — c’est un processus d’élimination. »

Et devenir minimaliste, c’est aussi large que :

  • réduire ses biens matériels ;
  • réduire ses connexions au monde extérieur ;
  • réduire son nombre d’objectifs ;
  • réduire son nombre de fréquentations, pour s’entourer de personnes positives

Tout ça, chaque fois, dans le but de garder l’essentiel, ce qui vous rendra heureux, ce qui vous aidera à vivre la vie qui vous inspire.

Bon, plus simplement, en une seule phrase, le minimalisme c’est : l’élimination du superflu pour laisser paraître l’essentiel.

Perfecto.

Maintenant que vous en savez un peu plus…

Et visiblement, maintenant que vous voulez en savoir un peu plus (sinon, vous aurez déjà cliqué sur la croix), nous allons voir les nombreux avantages de ce mode de vie.

 

Pourquoi devenir minimaliste : 10 avantages ?

Les avantages à devenir minimaliste sont légion. Mais, nous allons nous concentrer sur les 10 principaux.

C’est parti.

 

Avantage n°1
L’avantage principal du minimalisme

L’avantage principal, selon moi, c’est le gain de temps que vous procure un style de vie minimaliste.

Le temps, c’est la seule ressource que vous ne pouvez ni acheter, ni créer, ni récupérer.

Vous avez 1000 mois à vivre, et votre stock se vide chaque jour.

En devenant minimaliste, vous allez :

  • Passer moins de temps à chercher vos objets,
  • passer moins de temps à faire le ménage (car vous posséderez moins d’objets, moins de meubles et des surfaces planes libérées),
  • passer moins de temps à remplir vos fausses obligations,
  • passer moins de temps à nourrir des relations toxiques,
  • passer moins de temps à regarder les informations négatives à la télé,
  • passer moins de temps à vous comparer sur les réseaux sociaux,
  • passer moins de temps à critiquer, incendier et dénigrer d’autres personnes.

Bref : vous allez avoir plus de temps pour vous, et pour prendre soin de vos proches.

Ensuite, deuxième avantage, auquel vous n’allez pas rester insensible.

 

Avantage n°2
Vous allez avoir l’énergie de vos 20 ans

Dès lors que vous effectuez des activités qui vous déplaisent, ou qui vont à l’encontre de vos valeurs hautes, ou qui revêtent d’aucune importance pour vous, vous perdez de l’énergie.

À l’inverse, dès lors que vous nourrissez vos valeurs hautes, vous gagnez de l’énergie.

Rappelez-vous :

Minimalisme = suppression du superflu pour que le nécessaire puisse parler.

Donc, en arrêtant de passer vos week-ends à faire le ménage et ranger votre maison…

En arrêtant de chercher vos objets partout…

Et en arrêtant de nourrir votre cerveau d’informations toxiques…

Vous allez bénéficier de plus d’énergie pour réaliser les activités importantes pour vous.

Maintenant, vous allez découvrir un autre avantage du minimalisme. Il va vous plaire.

 

Avantage n°3
Vous ne subirez plus ce nœud au cerveau

Je suis sûr que vous avez déjà ressenti ce truc : vous devez penser à tellement de choses à la fois, que vous avez la sensation que votre cerveau s’apprête à exploser.

D’ailleurs, rien qu’en écrivant ces lignes, je ressens cette sensation très désagréable.

Comme si des gens à l’intérieur de votre tête avez entouré votre cerveau de chaînes en acier, et les serraient pour le transformer en pastèque.

Argh.

En devenant minimaliste, vous allez éclaircir votre mental, et vous réduirez drastiquement le nombre de jours où vous ressentez ceci.

Mais ce n’est pas tout. Jetez un œil au quatrième avantage.

 

Avantage n°4
Devenir minimaliste vous aidera à simplifier votre vie

Qui dit minimalisme dit simplicité, qui dit simplicité dit simplifier sa vie.

En agissant en vue de devenir minimaliste, vous allez simplifier votre vie et devenir plus détendu, plus calme.

Vos journées deviendront plus tranquilles, plus zen.

Si vous voulez apprendre à simplifier votre vie, j’ai écrit un excellent article sur le sujet : 75 conseils pour simplifier sa vie (et devenir aussi détendu qu’une culotte de grand-mère).

Continuons avec un truc qui m’énerve, qui vous énerve, qui énerve tout le monde, et qui va se régler grâce au minimalisme.

 

Avantage n°5
Le minimalisme vous permettra d’éviter ceci

Vous connaissez forcément ça : vous possédez tellement de plats, de casseroles ou de poêles que vous êtes obligé d’en soulever pour attraper celui de dessous.

Je ne sais pas vous, mais c’est le genre de micro détail qui me met en rogne.

Ça fait beaucoup de bruit, ça prend du temps et en plus, une fois sur deux, on fait tomber quelque chose.

Bref : parlons honnêtement, c’est chiant.

Le minimalisme vous permettra d’anéantir ce problème. Vous allez avoir moins d’objets, plus de place dans vos placards, et donc, moins de problèmes de surcharge.

Un autre truc : vous n’aurez plus à déplacer les objets du premier rang pour attraper ceux du fond. Rien que pour ça, ça mérite de s’intéresser au minimalisme.

Allez, un autre avantage d’un mode de vie minimaliste.

 

Avantage n°6
Le minimalisme vous empêchera de semer la fameuse panique de dernières minutes

Vous devez partir précipitamment, et là, boum : vous n’arrivez pas à trouver vos clés, ou votre portable, ou votre agenda.

Misère. Comment faire ?

Vous passez ensuite 10 minutes à chercher l’objet, et finalement, vous arrivez en retard, stressé.

Idem : le minimalisme exterminera ce problème.

Vous allez posséder moins d’objets, une place pour chacun d’entre eux, et vous n’allez plus devoir les chercher partout dans votre maison.

Pendant qu’on y est…

 

Avantage n°7
Vous ne passerez plus vos week-ends à ranger votre maison

Je sais que ça vous arrive : vous conservez tellement de biens matériels chez vous, que vous devez passer 4 ou 5 heures par week-end à essayer de mettre de l’ordre dans toutes vos affaires.

Le pire ? Une journée après, c’est de nouveau Bagdad.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Mylène, de l’excellent blog Les Astuces de Mylène, est devenue minimaliste à la base.

Donc, si vous passez vos week-ends à ranger votre maison, continuez la lecture de cet article. Vous allez découvrir comment devenir minimaliste, et donc, comment régler cette perte de temps monumentale.

Septième bénéfice du minimalisme (et pas des moindres) :

 

Avantage n°8
Vous allez devenir plus serein en devenant minimaliste

Simplifier votre vie, vous concentrer sur l’essentiel, fuir les infos inutiles et négatives, éliminer de votre entourage les personnes toxiques, tout ça aura pour effet de vous rendre plus serein.

Vous vivrez plus calmement, plus tranquillement.

Vous prendrez les événements de la vie avec plus de douceur et de sérénité.

Bref : vous allez devenir comme un moine Yogi perché sur le haut de sa colline.

Maintenant, découvrez un autre avantage du minimalisme.

 

Avantage n°9
Vous vivrez dans le beau

Si vous aimez vivre dans le beau, le minimalisme va vous servir.

Ce n’est pas un critère pour tout le monde, mais c’est vrai que certains minimalistes choisissent de posséder moins d’objets, mais des objets d’une qualité supérieure, et surtout, des objets plus admirables.

Donc, pourquoi pas.

Et enfin, dernier avantage conséquent de ce mode vie.

 

Avantage n°10
Le minimalisme vous délivrera des griffes de la charge mentale

Pour toutes les raisons que l’on a vues juste avant, votre charge mentale diminuera.

Je ne vais pas m’éterniser dessus, car Aurélie et Youri du blog Une Vie Simple Et Zen ont écrit un merveilleux article sur le sujet : Charge mentale : comment s’en libérer grâce au minimalisme ?

Voilà pour les avantages à devenir minimaliste.

Oula. Parfait.

Je vous sens motivé.

Je sens que vous voulez avancer vers un style de vie minimaliste

Je sens que vous voulez commencer à simplifier votre vie, pour moins de stress et plus de sérénité.

C’est vrai quoi : ça ne peut que vous être bénéfique.

Mais problème : quelles actions vous devez mettre en place pour avancer concrètement vers le minimalisme ?

C’est ce que nous allons voir.

 

Comment devenir minimaliste ? Vos 8 premiers petits pas vers ce mode de vie

Avant de vous expliquer les différentes étapes à suivre, j’ai besoin que vous vidiez votre tasse.

Car que se passe-t-il lorsque l’on essaie de remplir une tasse déjà pleine ? En effet, elle déborde.

Et c’est la même chose pour votre cerveau.

Mettez de côté vos innombrables idées reçues sur ce mode de vie. Mettez de côté vos croyances, et acceptez avec un état d’esprit ouvert les astuces que vous allez découvrir là maintenant.

Allez-y, videz votre tasse.

Excellent.

Donc ? Quels sont les premiers pas que vous pouvez mettre en place pour avancer vers un mode de vie minimaliste ?

Je vais vous les donner, mais avant, petit rappel.

Le minimalisme, c’est avant tout une histoire d’état d’esprit. Celui d’éliminer les actions qui ne vous rendront pas fier de vous au dernier jour de votre vie afin de garder la crème de la crème.

Gardez ça en tête, et allons-y pour les 8 micros pas que vous pouvez effectuer pour avancer vers le minimalisme.

 

Étape n°1
Définissez votre pourquoi pour devenir minimaliste

La notion du pourquoi, c’est une notion que je rabâche encore et encore sur ce blog.

Si vous avez à cœur de devenir minimaliste, ou du moins d’avancer vers cette voie, et que vous vous amusez à lire tous les articles de ce blog, vous allez comprendre l’importance de définir votre pourquoi.

Votre pourquoi correspond à toutes les raisons qui représentent votre envie de devenir minimaliste.

Et ne dites pas juste :

  • pour avoir plus de temps,
  • pour réaliser des économies,
  • pour réduire mon stress.

Non !

Creusez vraiment les raisons. Par exemple :

  • Je veux arrêter de passer mes week-ends à m’occuper de ma maison plutôt que jouer avec mes enfants,
  • Je veux pouvoir contrôler mes achats compulsifs pour m’offrir, à moi et mon conjoint(e), des restaurants de qualité,
  • Je veux devenir plus serein pour me permettre de créer de brillantes relations avec les autres.

Pourquoi définir votre pourquoi ?

Tout simple : pour que votre corps s’embrase d’un feu si ardent que vous ne puissiez agir autrement que simplifier votre vie et devenir minimaliste.

OK. Parfait. Allez, passons à la deuxième astuce.

 

Étape n°2
Prêtez attention à votre temps (et contrôlez-le)

On en a déjà parlé : votre temps représente votre plus précieux cadeau.

Alors, retenez ceci : si vous n’utilisez pas votre temps pour effectuer des activités importantes pour vous, les autres utiliseront votre temps pour réaliser des activités importantes pour eux.

En gros : si vous ne comblez pas votre temps avec des trucs qui vous plaisent, alors les autres le combleront pour vous, mais avec des trucs qui leur plaisent.

Un exercice intéressant, c’est celui de dresser les comptes de votre temps.

Comme lorsque vous dressez vos comptes, et que vous notez vos dépenses en argent, vous allez noter vos dépenses en temps.

Et à partir de là, vous allez voir où vous passez le plus de temps, ce qui vous permettra d’éliminer toutes activités superflues de votre vie.

Et si vous ne voulez pas effectuer cet exercice — ce que je comprends, il peut être long et chiant —, faites au moins attention aux prochaines activités où vous allez vous rendre.

Et ce, surtout si vous faites partie des personnes « qui n’ont jamais le temps ».

Maintenant, découvrez l’astuce ultime pour devenir minimaliste.

 

Étape n°3
Avancez vers le minimalisme en désencombrant votre maison

Beaucoup pensent, à juste titre, que le minimalisme c’est juste désencombrer sa maison.

C’est en partie vrai. Car désencombrer votre maison représente un gros morceau du minimalisme.

Pourquoi ?

Car votre vie changera à partir du moment où vous allez désencombrer votre vie.

Par exemple :

  • Vous allez pouvoir recevoir des invités à l’improviste sans devoir justifier votre bordel, ou vous dépêcher à tout ranger ;
  • Vous allez passer moins de temps à faire le ménage, chercher des objets ou ranger votre maison ;
  • Vous allez vivre dans un environnement propre et épuré : moins de stress, plus de sérénité ;
  • Vous allez avoir de la place pour jouer, pour marcher et même pour faire du sport chez vous.

Bref : c’est un truc de dingue tous les changements qui vont s’opérer dans votre vie à partir du moment où vous allez désencombrer vos affaires.

Mais bon, je le conçois : ce n’est pas une mince affaire.

Vous n’allez pas savoir par où commencer, ni même comment faire.

Donc laissez-moi vous aider. Lisez cet article, j’ai tout expliqué à l’intérieur : commencez à désencombrer facilement votre maison : la méthode en 9,5 étapes.

Excellent, poursuivons sur une autre astuce pour vous aider à avancer vers un style de vie minimaliste.

 

Étape n°4
Pratiquez le minimalisme alimentaire

La bouffe, c’est quand même une des choses qui nous permettent de rester en vie.

Maintenant, imaginez la scène : vous conduisez une belle voiture, une Ferrari. Un véhicule vraiment impressionnant, à 6 chiffres.

Est-ce que vous la remplirez d’essence à 1,41 € dans la station E.Leclerc ?

Non, clairement pas. Alors, pourquoi infliger ça à votre corps ?

Notre corps est une machine surdéveloppée. Imaginez la complexité de notre organisme. C’est fou.

Donc : ne nourrissez pas cette bête de technologie avec des aliments pauvres en nutriment et avec des calories vides.

Évitez les aliments transformés, avec du sucre ajouté et des produits dont vous ne pouvez même pas prononcer le nom.

À la place ? Nourrissez-le plutôt d’aliments vivants, des fruits, des légumes, des végétaux et de la viande et du poisson de qualité supérieure, et pratiquez le minimalisme alimentaire.

Judith, du blog Maman s’organise en parle dans un de ses supers articles : Minimalisme alimentaire : pourquoi et comment vous y mettre ?

Allez, passons à une autre astuce pour devenir minimaliste.

 

Étape n°5
Devenez minimaliste en développant votre bienveillance

Votre tasse est-elle toujours vide ?

Super.

Si vous vous rappelez : le minimalisme consiste à éliminer tout ce qui ne vous sert pas d’une manière ou d’une autre dans le but de laisser de la place à l’essentiel.

Avec cette astuce, nous plongeons en plein cœur du minimalisme.

Pourquoi ?

Car nous vivons dans un monde vraiment merveilleux. Juste, regardez la chance que nous avons de vivre dans une société aussi riche.

Alors ? Souriez.

Soyez bienveillant envers les autres personnes.

Critiquez moins, écoutez plus.

Devenir minimaliste, c’est aussi se libérer des émotions désagréables qui polluent votre vie : la haine, la jalousie, la médisance, etc.

Et quoi de mieux pour ça que le conseil suivant ?

 

Étape n°6
Minimalisme et diète médiatique : deux incontournables

Gardez votre tasse vide, c’est important.

S’il y a une action que vous pourriez réaliser dès ce soir, très facilement, et qui changera votre vie comme vous ne pouvez même pas l’imaginer ? C’est de ne pas regarder les infos. De faire une diète médiatique.

La diète médiatique consiste à arrêter de regarder les médias et leurs nouvelles alarmantes et déprimantes.

Sérieux : s’ils vous proposent autant de contenus défaitistes et négatifs, c’est parce que ça fait du clic. Et c’est comme ça qu’ils gagnent de l’argent, tout simplement.

Si le sujet vous intéresse, j’ai écrit un article complet sur le sujet : L’importance d’une diète médiatique : coup de gueule contre les médias qui sabotent nos vies

Vraiment, essayez par vous-même. Ne me croyez pas sur parole, testez, et voyez si ça fait une différence dans votre vie.

 

Étape n°7
Gardez votre budget minimaliste

Une source de stress titanesque au quotidien ? Les problèmes d’argent.

Alors, essayez de réaliser des économies. C’est plutôt simple, voyez par vous-même : trois cafés par semaine, à 1€50, ça fait 230€ par an.

Je ne vous dis pas d’arrêter de boire du café. Je veux juste que vous vous rendiez compte de l’impact des minuscules dépenses répétées régulièrement.

Et des économies, vous pouvez en réaliser de partout :

  • Abonnements,
  • Achats compulsifs,
  • Déplacements,
  • Vêtements,
  • Etc.

Tenez, si vous voulez gérer votre budget à la façon minimaliste, voici un article qui devrait vous intéresser : De la gestion de mon budget au minimalisme

Et enfin, dernière astuce :

 

Étape n°8
Passez moins de temps à faire le ménage, et plus de temps à profiter de vos proches

C’est triste de voir un parent dire à son enfant : désolé chéri, je ne peux pas jouer avec toi, je dois nettoyer la maison.

Le ménage ne devrait jamais passer avant vos proches.

Comment faire pour réduire votre temps de ménage ? Très simple :

  • Libérez vos surfaces planes. Ne gardez que très peu d’objets sur vos meubles.
  • Libérez votre sol. Vous passerez l’aspirateur et la serpillère 3x plus vite.
  • Si vous devez racheter des meubles, prenez en des petits, plats, faciles à nettoyer.

Idem : ne repassez pas toutes vos affaires. La plupart des vêtements (t-shirt, pantalon, jean, robe, jupe, pull) se repassent d’eux-mêmes une fois que vous les portez.

Et si vous devez aller jusqu’à déménager pour passer 2x moins de temps à entretenir votre maison, ça vaut peut-être le coup. Car à la fin de votre vie, je doute que vous disiez : je regrette de ne pas avoir passé une heure de plus chaque semaine pour nettoyer ma maison.

Ça. N’arrive. Pas.

Dernière petite chose : on en a déjà parlé, mais réduisez votre nombre d’objets. Ça réduira le temps que vous passez à entretenir (déplacer, ranger, sortir, nettoyer, réparer, laver) chacun d’entre eux.

Excellent !

On est parfait là. Vous possédez maintenant toutes les clés en main pour commencer à devenir minimaliste.

Pour rappel, voici les différents conseils :

  • Définissez votre pourquoi
  • Contrôlez votre temps
  • Désencombrez votre maison
  • Simplifiez votre alimentation
  • Développez votre bienveillance
  • Réalisez une diète médiatique
  • Réduisez vos dépenses pour avoir de l’argent de côté
  • Passez moins de temps à entretenir vos affaires et votre maison.

Le truc ? Vous êtes peut-être encore plus perdu qu’avant, et vous ne savez pas par où commencer.

Pas de panique.

Prenez simplement un conseil, et appliquez-le.

Par exemple, vous pouvez décider de vous concentrer, la première semaine, à réaliser une diète médiatique. Simplement ça.

Vous allez déjà voir le changement dans votre vie.

Ou alors, vous pouvez commencer à désencombrer votre maison.

Pareil : les bénéfices dans votre vie seront radicaux.

Bref : allez-y pas à pas.

Maintenant, nous allons voir brièvement comment vous pouvez aller encore plus loin, et creuser en profondeur ce mode de vie minimaliste.

 

Comment aller plus en profondeur vers le minimalisme ?

Là, je vous ai donné les bases pour devenir minimaliste.

Seulement 8 conseils.

Mais il en existe encore des dizaines.

Donc, si vous voulez aller encore plus loin ?

C’est simple : cherchez la simplicité dans tous les aspects de votre vie.

Au travail, dans votre maison, lorsque vous dinez dans un restaurant avec vos proches, bref : partout.

Attention : rechercher la simplicité ne signifie pas rechercher la facihttps://existencezen.fr/minimalisme-digital/lité. Ce sont deux choses différentes.

Car si vous recherchez la facilité à chaque instant, vous allez vivre une vie compliquée.

La simplicité, c’est le fait de rendre les événements simples, sans porter trop de jugement et sans chercher des réponses complexes à des problèmes simples.

Et ensuite, pour aller encore plus loin ?

Voici quelques ressources qui devraient vous intéresser :

17 blogs minimalistes inspirants : le St Graal pour ceux qui veulent vivre avec moins

10 étapes simples pour vous aider à devenir minimaliste

5 conseils pour développer la philosophie d’un minimaliste (discussion d’1H10 avec une amie blogueuse)

Le guide complet du minimalisme digital

Excellent. Concluons.

 

Minimalisme : la conclusion de l’article

Voilà.

Vous devez en savoir un peu plus sur le minimalisme désormais.

Pour rappel (encore une fois) : le minimalisme, c’est le fait de supprimer le superflu de nos vies pour que l’essentiel puisse parler.

C’est juste ça.

Ensuite, vous pouvez le décliner à toutes vos catégories de vie.

Ensuite, vous en faites ce que vous voulez.

Vous pouvez devenir minimaliste dans un domaine, et pas dans un autre.

De toute manière, le terme « minimaliste » peut poser problème. Ça peut vous faire rentrer dans une case. Et ce n’est pas ce que l’on veut.

Juste : simplifiez votre vie, débarrassez-vous de tout ce qui n’est pas essentiel et qui ne vous apporte rien de concret, comme les médias ou l’encombrement, et profitez de votre nouvelle vie.

Une vie plus calme, plus centrée sur vos besoins. Bref : une vie qui a un sens.

Maintenant, c’est super d’avoir fini l’article. Vous êtes vraiment motivé.

Mais vous savez comme moi que vous n’allez pas appliquer les conseils de cet article.

Donc ? Ne partez pas sans un objectif clair en tête.

Par exemple : ce soir, pas de médias.

C’est un excellent début.

Et si vous voulez commencer par désencombrer votre maison (je vous le conseille), alors vous allez avoir besoin d’aide.

Pourquoi ?

Car lorsque vous allez vouloir faire le tri dans vos objets, vous allez être assailli par certaines émotions désagréables.

Par exemple ?

La culpabilité, si vous voulez donner ou vendre les cadeaux qu’on vous a offerts, et que vous n’aimez plus.

Le doute, lorsque vous allez devoir vous séparer des objets « au cas où ». Vous savez, ces objets qui ne servent pas 95 % du temps, mais qui un jour, pourront servir.

La peur, lorsque vous allez vouloir vous séparer d’un objet qui vous rappelle des souvenirs, mais qui vous encombre.

Donc pour ça ?

Je vous invite à télécharger ma formation gratuite de 50 minutes. Vous allez découvrir 10 stratégies testées et approuvées pour apprendre à jeter (ou à donner et vendre), les objets qui encombrent votre maison.

Et en plus ? Vous allez être inscrit aux Emails Privés. Des mails que j’envoie chaque matin, du lundi au samedi, pour vous aider à devenir minimaliste.

Donc ?

Si vous voulez passer un cap et marcher vos premiers pas vers une vie minimaliste ?

Téléchargez la formation 100 % gratuite en inscrivant votre prénom et votre email ci-dessous :

1 mail / jour pour apprendre à désencombrer votre maison et simplifier votre vie

En bonus, recevez une formation de 50 minutes pour vous aider à vous séparer facilement des objets qui encombrent votre maison.

Florian

Vous voulez devenir minimaliste ? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>