10 étapes simples pour vous aider à Devenir Minimaliste

Vous voulez devenir minimaliste ? Vous avez raison. C’est vraiment un mode de vie au top.

Vous deviendrez plus libre, plus heureux et vous aurez plus de temps, d’argent et d’énergie pour ce qui compte vraiment pour vous.

Mais paradoxalement, simplifier sa vie c’est compliqué.

C’est vrai quoi…

La consommation nous harponne de partout : pub, magasin, mode….

De tous les côtés, la tentation est colossale. Si vous êtes comme moi, vous avez déjà dû craquer.

Mais ne vous inquiétez pas.

Même si vous êtes aussi éloigné du minimalisme que Mimie Mathy l’est de Tony Parker, vous pouvez quand même simplifier votre vie et devenir minimaliste.

Avant, je gaspillais mes journées sur les jeux vidéos. Je m’intoxiquais avec de la nourriture toxique. Et surtout, j’achetais tout un tas d’objets complètement inutiles.

Par exemple, j’ai claqué plus de 150 € dans deux parfums… que je ne mets jamais. J’ai aussi acheté des élastiques pour le sport… que j’ai donné parce que je ne les utilisais pas.

Et pourtant, aujourd’hui, j’ai quand même vachement simplifié ma vie.

Donc, n’ayez crainte.

Vous aussi vous pouvez y arriver. Peu importe d’où vous partez. Vous devez juste suivre des étapes bien précises. Celles que j’ai suivies. Je vous les partage dans cet article.

 

Mais avant, pourquoi devriez-vous vraiment devenir minimaliste ?

La réponse tient en une phrase, celle que Henry David Thoreau prononça dans son livre, Walden :

« Notre vie est jonchée de détails… Simplifiez, simplifiez. »

Thoreau a écrit ce livre dans les années 1850. Et plus de 170 ans plus tard, cette phrase est toujours d’actualité. Et elle sera d’autant plus vraie dans les années qui suivront.

Ainsi, devenir minimaliste vous permettra d’avoir du temps, de l’argent et de l’énergie pour les choses qui comptent vraiment pour vous.

Et pour ça, outre les bonnes habitudes à prendre, et les étapes à suivre, vous devez aussi éviter certaines erreurs. Les voici.

 

3 grandes erreurs à éviter pour devenir minimaliste

Erreur 1 : ne voir que l’arbre qui cache la forêt

Le minimalisme consiste à vous concentrer sur l’essentiel, dans tous les aspects de votre vie.

Alors…

Vous ne devriez pas vous concentrer uniquement sur vos objets, vos possessions matérielles.

Car sinon, vous serez comme un chirurgien qui oublie son scalpel à l’intérieur de son patient. Il aura beau enlever tout le superflu, lorsque le patient se réveillera, il risquera d’y avoir un problème.

Bon…

Je ne sais pas si c’est la meilleure métaphore que j’aurais pu trouver.

Mais le principe reste le même…

Si vous vous contentez de seulement désencombrer votre maison, un jour ou l’autre, un autre domaine de votre vie encore encombré vous gênera.

Comme vos relations.

Ou votre alimentation.

Ou encore votre emploi du temps qui déborde d’activités.

Donc : devenir minimaliste consiste à simplifier tous les aspects de sa vie.

Allez, voyons ensemble la deuxième grosse erreur.

 

Erreur 2 : vous voulez que vos proches deviennent eux aussi minimalistes

bonhomme qui fait un discours

Vous savez à quel point le minimalisme pourrait « sauver » votre entourage, pas vrai ?

Pourtant, ne vous attendez pas à ce qu’ils vous comprennent, et encore moins à ce qu’ils vous suivent. Du moins, pas au début.

Mais après plusieurs mois, plusieurs années, vous vivrez peut-être la même situation que Jim Hines.

Laissez-moi vous raconter son histoire.

Auparavant, nous pensions que les humains étaient incapables de courir le 100 mètres en moins de 10 secondes.

Mais, le 14 octobre 1968, une révolution se produisit : Jim Hines le courut en 9:95 secondes.

Depuis, des dizaines de coureurs ont réussi à passer cette fameuse barrière des dix secondes.

Morale de l’histoire ? N’essayez pas de changer les autres, montrez-leur l’exemple. 

Nous avons déjà assez à faire avec nos possessions et notre vie pour s’occuper de celle des autres. Alors, devenez un leader. Agissez, et inspirez par vos actes, et non par vos paroles.

Et enfin, passons à la dernière erreur. Elle est fatale.

 

Erreur 3 : vous avez une vision erronée du minimalisme

Pour chaque mode de vie, son lot d’idées reçues.

Le minimalisme n’y échappe pas.

Le truc : ce n’est pas gênant pour 95 % de la population. Mais vous, vous voulez devenir minimaliste. Alors, vous devez les intercepter et les réduire à néant.

Voici les 3 plus courantes.

 

Le minimalisme, c’est pour les glandeurs

Simplifier sa vie, travailler moins, réduire ses engagements en temps : tout ça peut porter à confusion.

Pourtant, le minimalisme ce n’est pas faire moins. C’est faire mieux. Par exemple, en effectuant les tâches qui comptent vraiment. Et en délestant les autres.

Passons à la deuxième idée reçue : ma préférée.

 

Le minimalisme, c’est se priver de tout

Ce n’est pas parce que vous voulez devenir minimaliste que vous ne devez plus acheter d’objets.

Loin de là.

Vous pouvez vous faire plaisir, avec des biens matériels que vous aimez vraiment.

Après, c’est à vous de juger si acheter une énième paire de chaussures vous rendra vraiment plus heureux.

Et la dernière, la pire de toutes.

 

Devenir minimaliste, c’est vivre avec rien

C’est bien connu : les minimalistes vivent tous dans une maison digne d’un bloc opératoire. Blanc, aseptisant, sans décoration.

Croyez-moi, vous n’avez pas besoin de vous débarrasser de tout et vivre avec seulement 20 biens matériels, comme Gandhi.

Au contraire, vous pouvez posséder beaucoup. À condition d’utiliser tous vos objets. 

Mais alors, comment pourrait-on définir le minimalisme ?

Pour ça, je laisse la parole à Joshua Becker du blog Becoming Minimalist, qui définit parfaitement bien ce mode de vie :

« Le minimalisme, c’est la promotion intentionnelle des choses que nous apprécions le plus en supprimant tout ce qui nous en distrait »

Topissime, vous ne trouvez pas ?

Si vous voulez en découvrir 9 autres, vous pouvez aussi télécharger ceci :

Super ! À présent, découvrez les habitudes à adopter si vous voulez devenir minimaliste.

 

10 habitudes pour devenir minimaliste

Les habitudes sont fondamentales. Elles nous permettent d’agir sans nous épuiser.

Si vous voulez devenir minimaliste, certaines habitudes sont à privilégier, et d’autres peuvent vous aider.

Tenez, voici la première.

 

Habitude 1 pour devenir minimaliste : faites moins de bruit

Stickman qui dit de faire moins de bruit

Pendant une journée, prenez conscience du bruit que vous faites. Le volume de votre voix, la douceur à laquelle vous fermez vos portes, la force de vos pas sur le sol, etc.

Pourquoi ?

Parce qu’en plus de vous calmer, cette habitude vous permettra de ralentir votre vie. Vous effectuerez tout, plus doucement.

Je travaille actuellement dessus (le chemin va être long !), mais elle me permet déjà de devenir plus zen.

Vous ne trouvez pas cette habitude géniale ?

Allez, continuons avec la prochaine.

 

Habitude 2 : portez les mêmes vêtements

Certains minimalistes, comme Joshua Becker ou certaines célébrités, comme Mark Zuckemberg décident de porter toujours les mêmes vêtements.

Voici les bénéfices de cette pratique :

  • vous n’avez pas à prendre de décision dès le matin
  • les gens vous reconnaissent pour votre style
  • vous perdez moins de temps et d’énergie à vous habiller
  • vous portez toujours vos vêtements préférés
  • vous réduisez votre stress
  • tous vos vêtements sont assortis ensemble

Bonhomme qui se demande quel vêtement porter ?

Alors, pourquoi ne pas tenter l’aventure ? Lorsque vos vêtements seront dépassés, essayez d’acheter 2/3 vêtements identiques. Et si cette habitude vous plaît, transformez-la en routine.

Allez, poursuivons.

 

Habitude 3 pour devenir minimaliste : ne possédez qu’un exemplaire de chaque objet

Cette habitude change tout.

Si vous ne conservez qu’un exemplaire de chaque objet, vous les utiliserez tous, tout le temps.

Cette habitude s’applique (presque) partout : vêtements (casquette, chaussure), vaisselle (verre, couteau, assiette), cuisine (ustensile, robot), etc.

Ainsi, essayez dès maintenant d’éliminer vos doublons. Je vous laisse imaginer la place que cette habitude libérera chez vous !

Celle qui suit, c’est la clé d’une vie calme, et d’un bon charisme.

 

Habitude 4 : parlez plus lentement

Pour devenir minimaliste, vous pouvez essayer de parler plus lentement.

Voici les deux pépites qu’offrent cette habitude : 1) les gens qui vous écoutent se sentent reposé, et 2) vous deviendrez plus crédible et charismatique.

Un exemple ? Cette vidéo d’André Dubois, auteur du merveilleux blog TraficMania :

OK! L’habitude suivante, elle va bouleverser votre quotidien.

 

Habitude 5 pour devenir minimaliste : arrêtez de mettre une couche à un poulet

J’utilise (trop ?) souvent cette métaphore pour désigner le multitâche : mettre une couche à un poulet.

Parce que si vous essayez de changer votre bébé en même temps que mettre le poulet dans le four, vous risquez fortement de retrouver le poulet dans un berceau, et votre enfant dans un plat.

Le multitâche, c’est alors le cancer de notre génération. Mais pas que…

Déjà au XVIIIe siècle, Lord Chesterfield, dans une lettre adressée à son fils, lui donnait ce conseil :

« Il y a suffisamment de temps pour tout au cours de la journée, si vous ne faites qu’une seule chose à la fois, mais il n’y a pas de temps assez dans l’année, si vous faites deux choses à la fois. »

Parce que nous ne pouvons pas réaliser deux choses à la fois. Impossible. Notre cerveau passe juste d’une tâche à l’autre très rapidement.

Pour vous le prouver, lancez la vidéo suivante, et comptez le nombre de balles qui atterrit dans le cercle :

Si vous voulez approfondir le sujet, vous pouvez aussi regarder l’excellente vidéo de Gianni sur le sujet :

Super ! Vous voulez découvrir l’astuce suivante ? La voici.

 

Habitude 6 : attribuez une place pour chaque objet

Vous connaissez surement la citation :

« Chaque chose à sa place et chaque place à sa chose ».

Ne sous-estimez pas ce conseil, il est primordial.

Si vous attribuez une place pour chacun de vos objets, alors vous les retrouverez en un clin d’œil. Votre maison paraîtra rangée. Et vous ne perdrez plus de temps et d’énergie à chercher tous vos biens matériels.

Une toute petite habitude à adopter qui vous aidera vraiment.

Allez, continuons.

 

Habitude 7 pour devenir minimaliste : réfléchissez bien à vos achats

Une étape pour devenir minimaliste consiste à désencombrer votre maison.

Méga scoop.

Le truc ? C’est que vous pourriez tout à fait la remplir après l’avoir vidé.

Pour éviter une telle atrocité, réfléchissez bien à vos achats.

Pour se faire, concentrez-vous toujours sur l’essentiel. Demandez-vous si vous en avez vraiment besoin, ou si vous pouvez éventuellement vous en passer.

Vous pouvez également vous poser des questions, comme :

« Si ma maison brûle, est-ce que je prendrais cet objet avec moi ? Et sinon, est-ce que j’irais le racheter ? »

Pour être sûr de ne pas réencombrer votre maison, vous pouvez aussi acheter de la qualité.

 

Habitude 8 : préférez la qualité à la quantité

Oubliez la quantité, préférez la qualité.

Des objets solides, beaux, qui tiennent des années durant.

De cette manière, vous serez constamment entouré d’objets que vous aimez. Et ça, ça n’a pas de prix.

L’habitude qui suit est très simple à mettre en place. Et elle vous apportera beaucoup. Regardez, c’est elle.

 

Habitude 9 pour devenir minimaliste : Dégagez vos surfaces planes

Différence-entre-une-cuisine-minimaliste-et-une-cuisine-normale
Même si la cuisine de droite est magnifique, celle de gauche sera toujours plus apaisante, non ?

Si vous prenez l’habitude de ne pas encombrer vos surfaces planes, votre maison respirera. Et vous aussi.

Ainsi, si vous gardez par exemple votre Thermomix, votre machine à café, vos spatules et votre gourde sur les comptoirs de la cuisine, pensez à ranger tout ça dans vos placards.

Perte de temps, me direz-vous ?

Ça vous prendra une minute par jour pour les ranger et les sortir. Mais en contrepartie, le ménage deviendra beaucoup plus simple, et vous rentabiliserez votre temps à ce moment-là.

Sans compter le calme qu’une telle habitude instaurera dans votre maison.

Cool. Passons à la dernière habitude.

 

Habitude 10 : achetez des expériences, plutôt que des objets

Maintenant que vous souhaitez devenir minimaliste, vous n’allez plus souhaiter qu’on vous offre des biens matériels.

Logique.

Rien de plus stressant que de galérer à désencombrer sa maison, et se la faire reremplir par des objets que l’on ne veut pas.

Bref.

Donc, à la place, demandez des expériences. Une sortie, un restaurant, un escape game, du consommable (chocolat, thé, biscuit), un cinéma, etc.

Selon certaines études, comme celle menée par Leaf Van Boven, l’achat d’expérience rendrait les gens plus heureux que l’achat de produits matériels.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire, fiesta !

Pour les habitudes, on est tout bon. Maintenant, découvrez comment devenir minimaliste, en 10 étapes simples.

 

10 étapes pour devenir minimaliste 

Les 3 premières étapes pour devenir minimaliste sont vraiment à suivre dans l’ordre. Pour les 7 autres, vous pouvez les inverser sans soucis.

Allez, commençons par la base.

 

Étape 1 pour devenir minimaliste : dresser le bilan de votre vie

Avant même de lever le petit doigt pour simplifier votre vie, je vous invite à prendre 30 minutes pour dresser un bilan de comment vous vivez actuellement.

Attention ! Ce n’est pas un exercice qui a pour but de vous juger. C’est un exercice qui a pour but de vous procurer un électrochoc.

Ainsi, demandez-vous :

  • Comment vous dépensez votre temps
  • Comment vous dépensez votre énergie (Boulot, famille, ménage… ?)
  • Comment vous dépensez votre argent (objet, consommable, expérience, abonnement… ?)
  • Quels types de personnes vous entourent (personne positive, toxique, négative…)
  • Quelles émotions vous ressentez chaque jour (plutôt « positif » ou « négatif » ?)
  • À quel point votre maison est encombrée (marchez dans votre maison, et regardez attentivement vos objets.)

Pour vous aider à repérer l’encombrement, vous pouvez aussi télécharger gratuitement la liste noire des objets à désencombrer :

117 objets à bannir de chez vous

Vous voulez désencombrer votre maison mais vous ne savez pas quoi jeter ou quoi garder ?
Téléchargez gratuitement une liste de 117 objets à désencombrer dès maintenant.
Rentrez votre prénom, votre email, et cliquez sur le bouton vert ci-dessous pour faciliter votre désencombrement.

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Excellent. Si vous avez pris le temps de répondre à ces 6 questions, vous êtes prêt pour passer à la seconde étape.

 

Étape 2 : Pourquoi voulez-vous devenir minimaliste ?

Maintenant que vous avez analysé votre vie, vous vous êtes peut-être rendu compte que certains aspects de celle-ci vous déplaisent.

Alors, vous avez décidé de changer. Ça y est, vous êtes motivé.

Mais…

Qu’est-ce qui vous motive vraiment ?

Je veux dire…

Souvent, le feu sacré brûle en nous, mais nous ne savons pas vraiment pour quelles raisons.

Or, si vous arrivez à définir votre pourquoi — qui correspond à toutes les raisons qui vous poussent à devenir minimaliste — alors il vous servira de guide dans les moments les plus difficiles.

Listez ainsi 30 raisons différentes. Une fois que vous les avez, mettez la plus importante en gras.

De cette manière, lorsque votre motivation divaguera et que vous serez tenté d’abandonner, vous pourrez penser à elle. Et retrouver instantanément ce feu ardent.

Tenez, vous pouvez utiliser ce tableau pour vous aider à lister votre pourquoi.

Je vous conseille vraiment de passer du temps sur cette étape. Elle est très importante.

Allez, passons à la suivante.

 

Étape 3 pour devenir minimaliste : Désencombrez votre maison

Lorsque l’on commence à s’intéresser au minimalisme, on s’intéresse surtout au désencombrement.

C’est la base, là où cet art de vivre commence.

Car le désencombrement permet de mieux nous sentir.

En plus ?

Il a un côté visuel. Vos efforts seront instantanément récompensés.

Mais…

Parce qu’il y a toujours un mais…

Désencombrer votre maison vous demandera beaucoup d’efforts. Alors, si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à jeter coup d’œil au guide ultime pour désencombrer votre maison. C’est un article très complet qui vous donne un plan d’action à suivre pour vous permettre de vivre dans une maison épurée.

Infographie minimalisme

Excellent. Cette étape vous prendra surement plusieurs mois. Vous pouvez bien sûr la combiner avec les prochaines que l’on va voir maintenant.

 

Étape 4 : Enlevez ce souci de votre tête

La fin du mois arrive, vous commencez à stresser.

« Comment vais-je bien pouvoir payer ces fichues factures ? »

Alors, une des étapes à suivre pour devenir minimaliste consiste à réduire vos dépenses.

Pour deux grandes raisons :

  1. en réduisant vos dépenses, vous simplifiez votre vie. Car vous ne vous encombrerez pas de superflus.
  2. en réduisant vos dépenses, vous éliminerez de votre vie le stress de l’argent.

Mais alors, comment pouvez-vous économiser ?

C’est très simple.

 

1) Réduisez vos abonnements

Vous payez surement des abonnements qui ne vous servent plus : salle de sport, forfait téléphonique à faire boiter Bernard Madoff ou encore box de vêtements aléatoire.

En les annulant, vous pouvez facilement économiser plusieurs dizaines d’euros chaque mois.

 

2) Limitez vos achats matériels

En réduisant vos achats matériels, vous économisez aussi. Et plus que vous le pensez.

 

3) Surveillez vos dépenses

Vous réalisez peut-être de petites dépenses chaque mois qui vous coûtent un bras. Par exemple, des cafés dans un bar.

Et vous pouvez peut-être aussi réduire vos dépenses mensuelles. Comme l’essence, l’électricité, l’eau…

Pour savoir précisément où va votre argent, analysez vos comptes sur un ou deux mois. Et voyez quel poste vous pourriez réduire.

De toute manière, en devenant minimaliste, vous économiserez vraiment. Car vous vivrez avec le nécessaire, et que le nécessaire ne coûte pas cher.

Maintenant, passons à l’étape d’après. La plus importante selon moi.

 

Étape 5 pour devenir minimaliste : Déconnectez-vous du monde extérieur

Les écrans sont terribles. Nous pouvons passer nos journées dessus, sans voir le temps passer.

Et il est là le piège.

Car si nous ne voyons pas le temps passé sur une journée, nous ne le voyons pas mieux passer sur une semaine.

Un mois…

Une année…

Et finalement, vous pourriez arriver au dernier jour de votre vie en ayant passé l’équivalent de plusieurs décennies derrière un écran…

Dans un monde qui n’existe pas.

Regardez un peu le temps que nous passons en moyenne sur les écrans. C’est hallucinant :

Infograpghie sur le temps passé sur internet

Il est grand temps de reprendre le contrôle, vous ne pensez pas ?

Mais je sais que c’est dur. Car sur Internet, des experts mondiaux de l’attention mettent en place des stratégies pour vous scotcher derrière votre écran.

Surtout sur les réseaux sociaux.

Tout le monde veut votre attention. Et vous ne pouvez pas compter uniquement sur votre volonté pour réduire votre temps d’écran. Sinon, vous ne tiendrez pas longtemps.

Alors, voici quelques conseils pour vous aider.

 

1. Installez ces 3 extensions Chrome

3 extensions m’accompagnent au quotidien sur mon ordinateur. Elles sont gratuites, disponibles sur Chrome ou Firefox.

La première s’appelle Kill News Feed. Elle permet de supprimer votre fil d’actualité sur Facebook. Elle est très pratique pour éviter de passer 20 minutes à défiler frénétiquement son écran de portable.

Voici ce que ça donne en image :

Fil d'actualité Facebook

La deuxième s’appelle Clean Up Youtube. Elle permet de :

  • Supprimer le fil d’actualité YouTube
  • Désactiver les commentaires sous les vidéos
  • Masquer les recommandations de vidéos à droite
  • Et plein d’autres choses encore.

YouTube, c’est vraiment un piège. Car l’algorithme nous recommande des vidéos sur des sujets que nous aimons. Nous pouvons donc passer des heures et des heures dessus.

Voici le rendu en deux captures d’écran :

extension clean up youtube

Et la troisième extension s’appelle Block Site. Elle vous permet de bloquer tous les sites que vous voulez. Pratique si vous y passez beaucoup de temps.

Ps : si vous utilisez Firefox, cliquez ici pour télécharger l’extension Facebook, là pour celle de YouTube, et ici pour Block Site.

Autre conseil ?

 

2. Fixez-vous une heure limite

Vous pouvez aussi vous fixer des heures limites. Par exemple, après 20 heures, ou avant 9 heures du matin, pas d’écran.

 

3. Vendez votre télévision

Si vous conservez votre télévision pour regarder le JT du 20H, par pitié, vendez-la.

Les médias influencent vos choix et vos valeurs. Ils dictent vos sentiments ainsi que la manière dont vous devez agir.

Alors, fuyez-les comme la peste. Et ne vous inquiétez pas. Vous ne manquerez pas la troisième guerre mondiale.

 

4. Planifiez-vous une journée sans écran

La mienne, c’est le dimanche.

Je travaille sur Internet. Je peux bosser à n’importe quel moment. J’ai donc décidé de prendre un jour off, le dimanche. Pas d’ordinateur, pas de téléphone.

Vous aussi, envisagez l’idée de vous fixer une journée sans écran. Vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer au bout de quelques semaines.

Super.

Maintenant, vous allez découvrir l’étape 6. C’est ma préférée, vraiment.

 

Étape 6 pour devenir minimaliste : Économisez votre temps

Comme le disait Théophraste :

« La plus coûteuse des dépenses, c’est la perte de temps. »

Il a fichtrement raison.

Le temps est fascinant. Car il met tout le monde à égalité. Chaque jour, chaque être humain a 24 heures.

Mais la façon dont nous l’utilisons varie.

Certains l’utiliseront méticuleusement, en planifiant leur journée par tranche de 5 minutes, comme Elon Musk.

D’autres ne planifient rien du tout, et se laissent guider par la vie.

D’autres encore décideront de flâner sur les réseaux sociaux.

Etc., etc.

Mais finalement, si vous voulez accomplir les objectifs ambitieux que vous vous êtes fixés, vous devez préserver votre temps.

Car il vous permettra de suivre vos rêves, de devenir une meilleure personne, de vous reposer.

Alors, reprenez votre bilan de l’étape 1. Et demandez-vous comment vous passez votre temps.

Est-ce que vous entreprenez des activités en lien avec la vie que vous rêvez ?

Ou alors, dépensez-vous votre temps comme les autres le voudraient ?

Maintenant que vous avez une vision claire de vos dépenses en temps, demandez-vous comment vous voulez le passer désormais.

Peut-être que vous voudriez passer plus de temps avec votre famille, et moins à vous occuper de votre maison.

Peut-être que vous voudriez passer plus de temps à travailler sur votre entreprise, et moins à scroller le fil d’actualité Facebook.

OK, super. C’est une étape ô combien importante. Vraiment.

La suivante dépote aussi.

 

Étape 7 : balayez vos relations

Certaines relations sont plus bénéfiques que d’autres. C’est inévitable.

Mais, est-ce que certains de vos contacts ruinent votre morale chaque fois que vous les voyez ? Ces gens-là, j’aime bien les appeler les vampires d’énergie.

Au lieu d’améliorer notre vie, ils la détruisent.

Vous devriez vous constituer un groupe de contacts qui rendent votre vie meilleure. Des gens qui vous tirent vers le haut. Qui vous accompagne vers vos objectifs.

Et dans le même temps, vous pouvez éliminer progressivement toutes celles qui ne correspondent pas à ce critère.

Famille et amis d’enfance compris.

Arrêtez progressivement de les inviter, puis de les voir. Commencez à décliner leurs invitations, et ils finiront par vous oublier. C’est aussi simple que ça.

Et n’ayez pas de regrets : eux aussi ils trouveront des personnes qui leur correspondent davantage.

OK, excellent. Nous arrivons déjà à la huitième étape.

 

Étape 8 pour devenir minimaliste : Mangez mieux

Désencombrez de votre vie les aliments transformés, raffinés, riches en sucre ajouté… Privilégiez alors les aliments de base, comme les légumes, les fruits, les noix, etc.

Vous vous sentirez bien mieux dans votre corps, et vous vous libérerez des substances chimiques créées pour soigner les maux de votre mauvaise alimentation.

L’inconvénient ? Vous allez devoir cuisiner.

Si c’est une corvée pour vous, vous pouvez essayer le batch-cooking : une pratique qui vise à cuisiner une fois pour toute la semaine.

Je ne le fais pas personnellement, donc voici un article sur le sujet de Judith du blog mamansorganise.com :

Capture écran blog mamansorganise sur le batchcooking

Excellent. Passons à l’étape suivante.

 

Étape 9 : Ayez une parole impeccable

Avec nos mots, nous pouvons aider, ou nous pouvons détruire.

J’aime beaucoup cette phrase de Christophe dans le livre « Trois amis en quête de sagesse » :

« Chaque fois qu’on pose un acte de tendresse, d’affection, d’amour, on modifie un tout petit peu l’avenir de l’humanité dans le bon sens »

Avoir une parole impeccable, c’est-à-dire éviter les critiques, les commérages, les ragots, les dénigrements, permet de se libérer l’esprit des émotions défavorable (haine, colère, jalousie…)

Alors, pour devenir minimaliste, et donc pour cultiver votre essentiel, voici quelques conseils qui vous aideront à garder une parole positive.

 

1. Rappelez-vous que vous avez des points communs avec chaque humain

Quelque chose m’a toujours fasciné.

Deux personnes qui ne se connaissent pas peuvent se détester à cause d’une broutille. Par exemple, parce qu’un des deux n’avançait pas sur la route. Depuis, ils se lancent des regards méchants en se croisant dans la rue.

Alors qu’ils auraient très bien pu se retrouver tous les deux en Italie, dans la même ville, en vacance, et créer une amitié parce qu’ils étaient tous les deux français.

Ainsi, pour moins juger, dites-vous que vous avez des points communs avec chaque personne sur Terre.

 

2. Ne prenez pas part aux ragots

Certains sont fans des ragots. Ils les propagent comme la peste.

Le truc ?

C’est généralement une perte de temps, une perte d’énergie et surtout de bonnes grosses ondes négatives qui circulent dans l’air.

Alors, si des amis vous racontent des commérages, changez de sujet.

 

3. Acceptez les différences

Vous trouverez toujours des gens différents de vous.

Et tant mieux, c’est OK.

 

4. Écoutez plus que vous ne parlez

Une citation que j’adore dit :

« Si l’homme a deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter deux fois plus qu’il ne parle. »

Apprenez à écouter, vraiment, et vous éviterez bien des problèmes.

Allez, on peut déjà passer à la dernière étape. C’est parti.

 

Étape 10 : réévaluez vos objectifs pour devenir minimalisme

Nous nous fixons trop d’objectifs, pas vrais ?

Des buts de santé, d’argent, de carrière, de relations, des buts spirituels, etc.

Sauf que, plus nous avons d’objectifs, moins on les réalise, et moins on se réalise.

Alors, fixez-vous-en 3 maximum. Et agissez pour les réaliser, jour après jour.

Tenez, Joshua Becker (oui, encore lui) le dit parfaitement dans son article le plus populaire :

capture écran blog becoming minimalist sur réduire ses objectifs

Excellent !

J’ai décidé de vous faire un petit cadeau, une étape bonus.

Ne me remerciez pas, c’est ma gentillesse qui prend le dessus.

La voici :

 

Étape bonus : adoptez la mentalité d’un minimaliste

Le minimalisme, c’est avant tout une histoire d’état d’esprit.

Si vous voulez devenir minimaliste, vous ne pouvez pas vous contenter d’appliquer des techniques, des conseils, des hacks.

Non.

Le minimalisme est un mode de vie. J’irais même plus loin. C’est une philosophie de vie.

Désencombrer votre maison, c’est top.

Mieux gérer vos finances, c’est top.

Vous entourer de personnes positives, c’est vraiment super.

Mais vous ne pouvez pas vous arrêter là.

Car pour devenir minimaliste, vous allez devoir changer complètement votre manière de penser, de vous comporter et d’agir.

Vous allez devoir chercher à vous concentrer sur l’essentiel, pour tout, et partout.

C’est-à-dire parfois sacrifier un petit plaisir à court terme, pour un plus grand à long terme.

C’est-à-dire penser plus positivement, en essayant de toujours vous concentrer sur votre zone de contrôle.

C’est-à-dire apprécier le moment présent, sans le photographier, l’enfermer dans une boîte ou le gâcher d’une quelconque autre manière.

C’est-à-dire vivre en comblant ses besoins, sans chercher la gloire, la reconnaissance ou sans vivre dans la démesure.

En gros, le minimalisme, c’est vivre simplement, dans l’amour, la bienveillance, en possédant l’essentiel, et rien d’autre.

Si vous réussissez à adopter cet état d’esprit, alors là, on pourra vous décerner la médaille secrète des minimalistes.

Bon, je pense qu’il est temps de conclure, vous ne trouvez pas ?

 

Vous avez toutes les cartes en main pour devenir minimaliste

Vous voilà avec un plan d’action détaillé, étape par étape.

Pour rappel, les voici :

  • faites un état des lieux de votre vie
  • définissez les raisons qui vous poussent à devenir minimaliste
  • désencombrez votre maison
  • réduisez vos dépenses
  • déconnectez-vous des écrans
  • faîtes attention à votre temps
  • balayez vos relations
  • simplifiez votre alimentation
  • ayez toujours une parole impeccable
  • réduisez votre nombre d’objectifs
  • adoptez la mentalité adéquate.

J’aimerais conclure par vous dire que devenir minimaliste, ce ne sera pas toujours simple.

Nous vivons dans une société qui encourage la consommation, qui encourage de se plier aux normes, et qui encourage de vivre comme les autres veulent que vous viviez.

Le pire ? Vous devrez résister aux nombreuses tentations d’achats qui vous entourent. Vous devrez parfois sacrifier votre plaisir à court terme pour vivre simplement. Pour ne pas perdre votre temps, votre énergie ou votre argent. Et vous devrez vous armer de volonté, pour réduire les aliments toxiques de vos repas.

Mais vous savez quoi ?

C’est tant mieux. Car les trésors ne se trouvent jamais en plein milieu d’un centre-ville, à la vue de tous.

Non. Aucun.

Les vrais trésors sont cachés. Ils sont difficiles d’accès, et peu de personnes mettent la main dessus. Seuls les plus courageux, et surtout, les plus téméraires bénéficient de leurs mille merveilles.

Alors, accrochez-vous. Tenez bon la barre, malgré la tempête. Et dans quelques mois, quelques années, lorsque vous regarderez en arrière, vous serez fier de vous. Et vous sourirez, en pensant à votre vie d’avant.

Mais pour ça, vous devez agir. Alors, commencez tout simplement par regarder vos objets dans votre maison avec attention. Prenez conscience de l’encombrement, et vous aurez alors fait 50 % du travail.

Je crois en vous. Je sais que vous pouvez devenir minimaliste, vous en avez la force.

Inscrivez-vous aux Emails Privés

Si vous appréciez l'article, sachez que j'en publie un par semaine. J'écris aussi un mail par jour pour vous aider à désencombrer votre maison et à simplifier votre vie.

Pour les recevoir, inscrivez-vous aux Emails Privés.

En bonus : recevez une formation pour apprendre à vous séparer facilement des objets qui encombrent votre maison.

Florian

Vous voulez devenir minimaliste ? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

  • Ton article est très intéressant. Pour moi, c’est la déconnection des écrans qui est l’étape la plus compliquée, surtout quand on est infopreneur – expat et que donc vos amis vivent loin de chez vous (vos vrais amis j’entends !). Mais je me soigne

    • En effet, la plus compliquée, mais aussi la plus importante, surtout lorsque l’on est infopreneur ^^

      Nous pouvons vite passer nos journées dessus, et surtout, s’inventer des excuses « oui oui, j’utilise Facebook pour bosser, j’te jure ! » ^^

      Mais bon, je t’avoue que j’ai aussi beaucoup de mal à m’en défaire. Par contre, les réseaux sociaux et moi, c’est fini. Et c’est tellement satisfaisant de ne plus être leur esclave.

  • En effet, tu as encore du boulot pour fermer les placards sans faire de bruits !

    Pour les écrans, je rajouterais même : les couper 1 à 2 heures avant de se coucher est excellent pour le sommeil.

    L’avantage du batch cooking réside aussi dans le fait qu’on cuisine plus sainement. Ça évite la « pizza surgelée qui dépanne »

  • Bonjour Florian,
    Comme d’habitude ton article est excellent.
    On voit ta générosité dans toutes les infos que tu mets à notre disposition.
    Merci pour les extensions chrome et ton fichier des 30 raisons pour devenir minimaliste. C’est super sympa !
    Petit clin d’œil, moi aussi j’adore Ludovico Einaudi !
    Tu as complètement raison de dire que le minimalisme est avant tout un état d’esprit.
    Le meilleur dans cette histoire c’est qu’au début de sa démarche on a un certain regard que l’on voit évoluer avec le temps.
    Par exemple en ce qui me concerne quand j’ai commencé à désencombrer ma maison je ne pensais faire que mon dressing (au tout début du début) puis est venu la cuisine, la salle de bains, mon bureau… ainsi de suite.
    Désormais je n’achète que très peu de biens matériel. D’ailleurs quand je DOIS acheter quelque chose ça me casse toujours un peu les pieds. Pas pour une question d’argent mais parce que cela veut dire qu’autre chose doit partir de chez moi (la règle de 1 chose qui rentre = une chose qui sort).
    Cela me demande donc un temps de réflexion.
    Pour limiter mes achats je me demande toujours ce que va m’apporter comme plus-value le nouvel objet.
    Il passe devant un véritable tribunal !
    Et en termes de qualité je suis devenue intraitable !
    C’est désormais mon état d’esprit et résister à la tentation n’est plus vraiment une résistance car je trouve cela très facile. Modifier toutes mes habitudes m’a pris du temps, mon bénéfice est tel aujourd’hui qu’il est hors de question que je revienne en arrière. C’est à ça que je pense quand je vois un nouvel objet.
    Donc je reste zen.
    Merci pour cet excellent article !
    Au plaisir d’une prochaine lecture 🙂

    • Oh oui, je te comprend totalement pour le « tribunal » :p
      Justement, je suis en train de lire « L’art de la simplicité », et Dominique Loreau explique l’importance de choisir de la qualité. C’est souvent un point que j’ai négligé ^^

  • Je dirais que sa c’est plutôt un guide et il est vraiment complet.
    Merci pour les détails.
    Vive le minimalisme !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >