Minimalisme : 13 experts vous donnent leur meilleure technique pour inciter votre conjoint à désencombrer

Encore une journée de passée, et votre conjoint n’a toujours pas compris ce que vous vouliez dire.

Pourtant, vous avez essayé de lui parler et de lui montrer…

Mais rien n’y fait.

Il ne comprend toujours pas pourquoi vous êtes devenu minimaliste…

Et encore moins pourquoi lui devrait devenir minimaliste.

Et parlons honnêtement : ça vous énerve.

Depuis quelque temps, vous ne supportez plus de vivre dans un environnement encombré.

Vous êtes frustré parce que vous n’arrivez pas à comprendre pourquoi il ne désencombre pas ses possessions, alors qu’il ne les utilise pas.

Le truc, c’est que vous, vous savez à quel point sa vie deviendrait meilleure s’il se séparait de ses objets superflus…

À quel point il pourrait atteindre ses objectifs plus rapidement…

Et à quel point il aurait plus de temps, d’argent et d’énergie pour lui et ses proches.

Mais non.

Il reste inébranlable face à toutes vos tentatives de persuasion.

Et si ça continue comme ça, vous allez être contraint de choisir entre :

  • Continuer la relation, quitte à vous forcer à vivre dans l’encombrement
  • Ou bien quitter votre partenaire.

Mais heureusement, vous pouvez encore choisir de continuer la relation, sans qu’aucun de vous deux ne se force à désencombrer, ou à vivre dans l’encombrement.

Et c’est pour vous aider à connaître cette troisième option que cet article est né.

À la base, je voulais écrire un article hyper complet sur « comment inciter votre conjoint à devenir minimaliste ».

Mais je ne me sentais pas légitime.

Je ne suis pas en couple, et je n’ai jamais habité avec d’autres personnes que ma famille.

Donc on est d’accord, vous auriez probablement fermé l’article dans les 20 secondes.

Alors à la place ?

J’ai fait appel à la cavalerie lourde.

J’ai joué de mes relations, et j’ai contacté les meilleurs influenceurs sur le domaine du minimalisme.

Les blogueurs et Youtubeurs qui ont accepté de vous aider ont vécu ce que vous vivez, ou alors, ils savent ce que vous endurez.

Ils ont alors pris de leur temps libre pour vous aider à 1) inciter votre conjoint à devenir minimaliste et 2) concilier vie de couple et minimalisme même lorsque votre conjoint est bordélique.

Donc à la fin de cet article ?

Vous connaîtrez les techniques à mettre en place pour amener, petit à petit, votre conjoint vers le chemin du désencombrement.

Et vous n’aurez plus aucun doute quant à la façon de concilier couple et minimalisme.

Donc ?

Installez-vous confortablement et savourez l’aide de 13 intervenants minimalistes.

 

Comment concilier vie de couple et minimalisme lorsque son conjoint est bordélique ?

Mino Rakotozandriny, du blog Maman Minimaliste

mamanminimaliste.com

Mino Rakotozandriny - Maman Minimaliste

« Je pense que ce n’est pas facile.

Chacun devra considérer ses propres possessions et ne pas se projeter sur celles de l’autre.

Mais je comprends que ce soit difficile à vivre au quotidien.

Quand une femme me dit : “je ne peux pas désencombrer, car mon mari est un accumulateur”, je lui réponds : “Commence déjà par tes propres affaires, ne te soucie pas des siens.”

Dans l’idéal, il faudrait à tous les 2 un espace que chacun pourra garder dans l’état qu’il veut, et le compromis ira sur les lieux communs 🙂 mais je sais que ce n’est pas toujours possible. »

Mino est la créatrice du groupe Facebook Apprentis Minimalistes, qui devrait vous intéresser.

 


Comment inciter son conjoint à désencombrer ses possessions ?

Anne-Laurie, de la chaîne YouTube Fairesoimeme.

Fairesoimême

Anne-Laurie - Fairesoimeme

« Pour ma part, je n’ai jamais forcé mon amoureux à désencombrer.

Je considère que le minimalisme est avant tout mon propre choix et mon style de vie.

Je pense qu’on peut influencer positivement son entourage par nos propres faits et gestes, mais je ne pense pas que d’imposer sa philosophie est la bonne manière à suivre.

En désencombrant autour de soi, nos proches ressentiront les bienfaits que cela nous procure.

S’ils viennent à la maison, ils constateront comment l’ambiance est plus allégée, par exemple.

Ils seront peut-être ensuite plus enclins à faire de même en voyant comment cela rend la pièce et notre attitude plus apaisées.

Je pense aussi que de prendre le temps d’expliquer notre façon de voir les choses ne peut qu’être bénéfique pour inciter des gens autour de soi à désencombrer.

Je dois cependant avouer que mon amoureux n’est pas quelqu’un de matérialiste. Il achète très peu, je n’ai donc jamais eu de conflit à ce propos avec lui. »

Voici une vidéo d’Anne-Lau qui pourrait vous intéresser : 12 questions que je me pose avant d’acheter un objet.

 


Comment concilier vie de couple et minimalisme lorsque son conjoint est bordélique ?

Lila de la chaîne YouTube Lady Lila

Lady Lila

Lila - Lady Lila

Personnellement, mon conjoint est loin d’être une personne bordélique, mais n’est pas non plus minimaliste (plutôt conservateur de ce qu’il possède déjà).

Je dirais que de manière assez générale (que votre conjoint soit bordélique, acheteur compulsif ou conservateur), il faut en discuter et faire part des peurs ou sources de frustrations de l’un et de l’autre afin de trouver un juste milieu (un terrain d’entente).

Ce qui fonctionne assez bien c’est de définir des endroits/des lieux où il est toléré qu’il y ait plus d’objets, plus d’encombrants afin que le conjoint ne se sente pas rejeté ou forcé.”

Pour connaître davantage Lila, vous pouvez découvrir sa vidéo : Ma vie de minimaliste : 5 ans plus tard

 


Comment inciter son conjoint à désencombrer ses possessions ?

Mylène du blog Les Astuces de Mylène

lesastucesdemylene.com

Mylène - les astuces de Mylène

« Quand j’ai besoin de désencombrer certaines affaires communes, je demande à mon mari s’il peut m’aider à choisir (je le préviens à l’avance).

Par exemple pour le linge de maison, qui représentait une importante quantité de travail, je lui ai posé la question suivante :

À ton avis, de combien de serviettes de toilette avons-nous besoin pour nous deux et pour nos invités (maximum 2 adultes et 2 enfants) ?

Il m’a répondu que 2 jeux de serviettes (2 grandes et 2 petites par personne) suffisaient pour nous.

Pour nos invités 1 jeu par personne.

J’ai gardé 2 serviettes pour la plage en plus.

Soit 10 serviettes au total.

Pour les lits je garde 2 jeux pour nous et 2 jeux pour les invités.

J’ai sélectionné les plus beaux et donné le reste.

Pour l’inciter à désencombrer son dressing, je fais pareil : il avait beaucoup de pantalons (plus d’une vingtaine).

Je lui ai demandé si on pouvait faire un tri.

Il lui en reste 15. C’est mieux. Il a remarqué qu’il n’avait pas besoin d’en racheter avant un moment !

Je demande de respecter la règle : 1 objet qui rentre = 1 objet qui sort (voir plus :) »

Mylène a aussi publié un excellent article sur le minimalisme en couple : « 4 délicieuses raisons de se mettre au minimalisme en couple ».

 


Comment concilier vie de couple et minimalisme lorsque son conjoint est bordélique ?

Sophie de la chaîne YouTube Simply Sophie

Simply Sophie

Sophie - Simply Sophie

“La communication est la chose la plus importante dans un couple.

Dès que j’ai adopté le style de vie minimaliste et désiré un intérieur épuré, j’en ai parlé à mon compagnon.

Je lui ai expliqué que le désordre et l’accumulation d’objets m’empêchaient de me relaxer et de me poser.

Alors on en est venu au compromis d’enlever les bibliothèques et autres meubles ouverts pour des meubles bas qui se ferment et nous avons ensemble déterminé une place pour chacune de ses choses (livres, DVD, CD, souvenirs, etc.)

En faisant cela, il m’a parlé de ses affaires, des souvenirs qu’elles lui apportaient, de la valeur qu’il y accorde.

Ce qui est drôle, c’est qu’au fil du temps. Il a énormément désencombré…

C’est contagieux !

Évidemment, je me retrouve souvent avec des affaires un peu partout, mais je suis plus apaisée, car je sais que chacune de ces choses a de la valeur pour lui et a une place dans la maison.”

Sophie a également une très bonne vidéo sur le minimalisme en couple : vivre en couple avec un non minimaliste : 7 astuces pour être en harmonie

 


Comment inciter son conjoint à désencombrer ses possessions ?

Olivia du blog Les Choses en Ordre

leschosesenordre.fr

Olivia - Les Choses En Ordre

« Mon mari est plutôt ordonné par nature. Par contre, il a tendance à être du type “écureuil” et à vouloir tout garder.

Il aime aussi vivre dans un intérieur aéré, en me voyant faire il a compris que cela n’est possible qu’en faisant le tri régulièrement et il me fait confiance.

Concernant ses affaires personnelles, j’ai parfois insisté lourdement pour évacuer ses cahiers ou faire le tri dans ses souvenirs, mais ça ne marchait pas vraiment.

En lui suggérant des compromis c’est plus efficace : scanner certains livres de cours qu’il souhaite garder ou faire une sélection de ses médailles les plus symboliques par exemple.

Pour réduire sa pile de tee-shirts, lui proposer de choisir entre ce tee-shirt blanc et cet autre tee-shirt blanc fonctionne bien, ainsi il constate par lui même les doublons inutiles.

Pour sa vieille console de jeu qui traînait dans un tiroir depuis des années, je lui ai proposé de vendre à un collectionneur et ça a bien marché, d’autant que nous en avons tiré un bon prix !

En bref, on peut éveiller son conjoint au minimalisme en évoquant les avantages du désencombrement liés aux sujets qui lui sont chers : respecter l’environnement en consommant moins, faire des économies, donner et partager, optimiser son temps pour mieux en profiter… »

Pour découvrir les avantages du désencombrement, visitez l’article d’Olivia : 15 bienfaits du désencombrement

 


Comment concilier vie de couple et minimalisme lorsque son conjoint est bordélique ?

Stéphanie du blog Zen Au Quotidien

zenauquotidien.com

Stéphanie - Zen Au Quotidien

« Pas facile de concilier vie de couple et minimalisme lorsque l’un des deux conjoints est bordélique.

Pour l’avoir vécu, fixer quelques règles simples peut aider. Et les respecter bien sûr !

Par exemple :

— Règle n° 1 : ne doivent rester dans une pièce, que les objets nécessaires et en rapport avec ce lieu.

Par exemple, pour le salon, tout ce qui est vaisselle sera ramené à la cuisine après le repas.

— Règle n° 2 : ranger une chose tout de suite après utilisation.

D’abord pour désencombrer, ensuite pour retrouver cet objet la prochaine fois qu’on en aura besoin.

Ne pas remettre à plus tard, sinon on risque d’oublier et de laisser traîner.

Si c’est de la vaisselle, la laver tout de suite et la mettre à égoutter. On sera de toute façon obligé de ranger, au plus tard au prochain repas, au moins pour libérer l’égouttoir.

— Règle n° 3 : définir dans le logement un espace, une pièce si on en a les moyens, où chacun des deux conjoints pourra mettre ses effets personnels sans que cela gêne l’autre, même si ce coin est en désordre.

— Règle n° 4 : respecter les règles 1, 2 et 3 !

En général, ça fonctionne pour peu que chacun y mette de la bonne volonté. Il n’y a pas besoin de fixer des dizaines de règles. Trois peuvent suffire, et si chacun les respecte, ça permet d’avoir un logement relativement en ordre.

Mais bien sûr, rien ne vaut le déstockage et le minimalisme. »

Si vous voulez découvrir la plume de Stéphanie, je vous conseille de lire cet article : Ma méthode de rangement

 


Comment inciter son conjoint à désencombrer ses possessions ?

Charlène du blog Le Zéro Déchet Pratique

lezerodechetpratique.fr

Charlène - Le Zéro Déchet Pratique

« Ma meilleure technique, testée et approuvée, est de rendre les choses concrètes. Apporter à son conjoint des chiffres, quelque chose de tangible. Des placards qui débordent, du bazar partout ? Ça parait trop flou pour le pousser à l’action.

Ce que j’ai fait, c’est que j’ai compté ses tee-shirts. Je suis ensuite allée le voir avec cette simple question : sais-tu que tu as 53 tee-shirts ?

Il n’a pas voulu me croire, il s’est tout de suite levé pour aller vérifier. Et le pire c’est que je n’avais compté que ses tee-shirts à manche courte. Il y avait en plus ceux à manche longue, les tee-shirts de sport, les chemises… Sans que je n’ai rien à lui demander, il s’est alors mis à trier ceux qu’ils ne portaient pas ou peu.

J’ai aussi appliqué cette technique en recherchant sur des sites d’occasion la valeur des objets qu’ils conservaient alors qu’ils ne les utilisaient pas. Ça a permis de rendre concret le fait que désencombrer pouvait lui faire gagner de l’argent. »

Voici un excellent article de Charlène sur le minimalisme : Le minimalisme, une philosophie de vie 

 


Comment concilier vie de couple et minimalisme lorsque son conjoint est bordélique ?

Angèle du blog Effet Colibri

effetcolibri.fr

Angèle - Effet Colibri

« Faire preuve de souplesse, accepter d’y aller petit pas par petit pas et communiquer activement sur ses besoins/attentes pour trouver à 2 les solutions qui nous conviennent.

Par exemple : je garde mes chaussures dans la maison et les enlève souvent en regardant un film le soir. Elles restaient sous la table basse.

Depuis qu’il m’a dit que ça le gênait, j’y porte beaucoup plus d’attention…

Et je les enlève en rentrant à la maison. Depuis j’arrête de chercher partout où j’ai mis mes chaussures la veille ^^. »

Angèle a auto-construit sa tiny house et partage les étapes qui ont mené à cette décision ici. : la vie en Tiny House

 


Comment inciter son conjoint à désencombrer ses possessions ?

Delphine du blog Trier et Ranger

trier-et-ranger.com

Delphine - Trier et Ranger

« Je me pose cette question très régulièrement.

Et oui j’ai la chance de vivre avec un conjoint qui garde tout et refuse de donner, jeter ou vendre quoi que ce soit. Ce n’est pas facile tous les jours, mais en dialoguant et en posant des limites on peut y arriver.

Ma meilleure technique pour inciter mon conjoint à désencombrer consiste à montrer l’exemple.

Je sais que c’est le conseil bateau que l’on retrouve partout, mais après plusieurs années, ça a (un peu) marché pour moi.

Mon conjoint commence à se poser des questions, à réfléchir à l’utilité des objets et a même trié ses affaires dans sa chambre d’enfant (alléluia).

En tout cas, ne vous débarrassez jamais des possessions de votre conjoint sans sa permission.

Croyez-moi je l’ai fait, je sais que c’est tentant, mais pitié ne le faites PAS.

Nous vivons à plusieurs dans le même espace, et il est important de respecter les besoins de chacun.

Cela n’empêche cependant pas d’entamer une discussion autour des achats compulsifs, de la société de consommation et d’évoquer quelques livres et documentaires minimalistes.

Et puisqu’à force de côtoyer le bazar nous ne le voyons plus, n’hésitez pas à lui demander de temps en temps : pourquoi garder cet ordinateur qui ne marche plus ?

Tu n’as pas plus de place pour tes vêtements, pourquoi ne pas les trier et les plier façon Konmari ? A-t-on vraiment besoin de garder ces factures d’il y a 10 ans ? Ainsi vous progresserez ensemble vers votre logement idéal. »

Vous voulez apprendre à trier et à plier vos vêtements à la façon KonMari ? Delphine a écrit un article sur le sujet : Trier vos vêtements comme Marie Kondo


Comment concilier vie de couple et minimalisme lorsque son conjoint est bordélique ?

Alex de la chaîne YouTube Alex Malkhome

Alex Malkhome

Alex Malkhome

« Pour ma part, je vis avec quelqu’un partageant la même vision que moi donc je ne suis pas face à ces problématiques.

Cependant, si j’étais avec quelqu’un de matérialiste, j’opterais pour une approche en douceur.

Imposer un changement n’est jamais la meilleure option !

Je vivrais avec mon propre écosystème minimaliste en amenant petit à petit les bienfaits de ce mode de vie à ma partenaire.

Je l’inviterais à se poser des questions et à comprendre ses choix.

J’étais matérialiste par le passé et je peux donc comprendre.

Chacun évolue à son rythme et c’est une règle d’or à assimiler pour avancer à deux ! »

Vous voulez devenir plus libre ? Regardez les vidéos d’Alex, et notamment celle-ci, sur le minimalisme financier : Je vis confortablement avec 800 €/mois.

 


Comment inciter son conjoint à désencombrer ses possessions ?

Katja et Thierry du blog Heureux tout simplement

heureuxtoutsimplement.com

Katja et Thierry - Famille - Heureux Tout Simplement

« La règle d’or dans le désencombrement : on ne trie pas les affaires d’un(e) d’autre, comme, par exemple, celles de votre conjoint.

Mais alors, comment gérer une situation où une personne est très motivée à désencombrer la maison, mais l’autre pas du tout ?

La réponse est assez simple : il faut montrer l’exemple.

Celui qui est convaincu des bienfaits du désencombrement doit simplement avancer, mais en se concentrant sur ses propres affaires.

Il va en ressentir les bienfaits et son conjoint va constater le mieux-être.

Et, comme le désencombrement va entraîner un gain d’énergie, de temps et de place, il y a de fortes chances que, petit à petit, le conjoint non motivé établisse un lien de cause à effet.

Et il va progressivement comprendre pourquoi son partenaire avait besoin de faire le tri et dans quelle mesure cela pourrait également être bénéfique pour lui-même.

Nous conseillons donc que le (la) plus motivé(e) des deux explique simplement sa motivation pour désencombrer.

Il ou elle doit expliquer pourquoi il-elle va se lancer dans un désencombrement, mais en précisant s’occuper exclusivement de ses propres affaires.

Après il faut avoir de la patience.

Mais, en montrant l’exemple, le (la) conjoint(e) va logiquement vouloir lui emboîter le pas.

Chacun à son rythme ! »

Voici un article intéressant de Katja et Thierry : simplifier sa maison en 4 étapes.

 


Comment concilier vie de couple et minimalisme lorsque son conjoint est bordélique ?

Virginie du blog Ranger Organiser

rangerorganiser.com

Virginie du Ranger Organiser

« Tout d’abord, il est important de préciser que je ne suis pas totalement minimaliste. J’essaie juste de réduire ma consommation (enfin celle de notre famille) au mieux, en l’intégrant dans une démarche zéro déchet.

Question vie de couple, je dois dire que j’ai beaucoup de chance.

Déjà parce que j’ai un super mari et qu’il n’est pas réellement bordélique, mais légèrement désordonné !

En outre, il est minimaliste à sa façon.  Il achète peu de choses, mais de qualité.

Du coup, il a moins d’affaires à laisser traîner. Pratique, non ?

Dans tous les cas quand on aime l’ordre et que l’on vit en couple, il faut admettre que l’autre n’ait pas ce même degré d’exigence. Ce n’est pas simple, mais il faut acquérir un peu de souplesse.

Sans renoncer à faire progresser son conjoint vers plus d’ordre, il faut accepter de ranger soi-même ce qui traîne et qui ne dérange que vous !

Tout cela dans une certaine limite, bien entendu.

Et selon moi, c’est de cette limite qu’il faut discuter ensemble pour éviter de se disputer : qu’est-il important, pour vous, qu’il range et qu’acceptez-vous de ranger pour lui ?

Un dernier petit conseil : faites remarquer à votre conjoint que ce sont les parents qui montrent l’exemple. Ce n’est pas la peine qu’il demande aux enfants de ranger leur chambre si ses affaires traînent partout ! »

Vous avez des enfants et vous voulez éviter que votre maison ressemble à Bagdad ? Lisez donc l’article de Virginie sur le sujet : 21 conseils pour une maison zen avec des enfants.

 

Conclusion

Et voilà.

Maintenant, vous savez quoi faire pour inciter votre conjoint à devenir minimaliste.

La technique qui revient le plus souvent : montrez-lui les bienfaits du désencombrement 1) en lui parlant, 2) en agissant de votre côté.

Mais je vous connais : vous allez fermer l’article sans l’utiliser et sans utiliser les autres techniques.

Et c’est pour ça que j’aimerais que vous fassiez, là, maintenant, un exercice tout simple.

Il va vous aider à inciter votre conjoint à désencombrer à son tour.

Le voici :

Vous allez fermer les yeux, et vous allez vous mettre dans les baskets de votre partenaire.

Vous allez ressentir ce qu’il ressent, ses désirs, ses frustrations, ses peurs et ses problèmes.

Et maintenant, vous allez essayer de savoir ce qu’il veut.

  • Qu’est-ce qui est important pour lui ?
  • À quoi pense-t-il le plus ?
  • Qu’est-ce qui lui donne le plus d’énergie ?
  • Où est-ce qu’il dépense le plus ?
  • Où est-ce qu’il ne voit pas le temps passer ?
  • Qu’est-ce qu’il y a le plus dans son espace intime ?
  • De quoi parle-t-il le plus ?

En répondant à ces quelques questions, vous allez déterminer ses valeurs hautes. Les choses qui sont importantes pour lui.

Et une fois que vous les aurez ?

C’est très simple.

Vous allez lui parler du désencombrement de sorte qu’il comprenne que ça va l’aider à nourrir ses valeurs hautes.

Par exemple : votre partenaire est fan de peinture.

Dans ce cas, dites-lui à quel point désencombrer ses possessions l’aidera à avoir plus de temps pour peindre…

À quel point ça lui permettra d’avoir plus de place pour installer son matériel…

À quel point ça lui permettra d’avoir plus d’espace pour accrocher ses peintures…

À quel point il aura plus d’argent pour acheter des meilleurs pinceaux, un meilleur chevalet…

Plus de liberté pour peindre des toiles encore plus belles…

Plus d’énergie pour peindre des toiles encore plus vivantes…

Et à quel point il ressentira moins de stress au quotidien, ce qui lui permettra de peindre avec plus de plaisir.

Montrez-lui clairement à quel point il pourra nourrir ses valeurs hautes et atteindre ses objectifs en désencombrant ses possessions.

Si vous y arrivez ?

Jackpot pour vous.

Il le fera directement.

Sans se faire prier.

Sans ronchonner.

Il ira même plus vite que vous.

Et la partie ironique de l’histoire ?

C’est lui qui vous motivera à désencombrer plus vite, et à vous séparer d’encore plus d’objets.

Tout ce que vous avez à faire, c’est d’essayer de le comprendre.

Parlez son langage, avec ses valeurs et ses envies.

Vous pouvez le faire, j’en suis convaincu.

Donc ? Mettez-vous dans ses baskets, relisez les conseils de cet article, visitez les blogs et chaînes YouTube des influenceurs, et à votre tour, partagez votre lit avec une personne minimaliste.

Inscrivez-vous aux Emails Privés

Si vous appréciez l'article, sachez que j'en publie un par semaine. J'écris aussi un mail par jour pour vous aider à désencombrer votre maison et à simplifier votre vie.

Pour les recevoir, inscrivez-vous aux Emails Privés.

En bonus : recevez une formation pour apprendre à vous séparer facilement des objets qui encombrent votre maison.

Florian

Vous voulez devenir minimaliste ? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

  • Merci pour cet article Florian ! C’est un plaisir d’y avoir participé.
    C’est une très bonne idée cet article collaboratif pour obtenir les meilleurs astuces et surtout celles qui peuvent correspondre à chacun.
    Car il y a bien un domaine dans lequel je ne conseille pas le minimalisme : c’est la connaissance !
    La réduction des possessions matérielles permet une croissance de l’immatériel.

  • Bonjour Florian,
    Merci pour cette compilation de bons conseils !
    Je pense que cela pourra aider celles et ceux qui se sentent un peu démunis face à l’immobilisme de leur partenaire.

    L’important est la communication, c’est ce qui compte le plus.
    Ne jamais au grand jamais désencombrer des affaires qui ne sont pas à vous !

    On voit que des minimalistes peuvent vivre avec quelqu’un qui ne l’est pas.

    Il est possible de cohabiter, du moment que chacun respecte les différents territoires communs.

    Au plaisir d’une prochaine lecture !

    • « On voit que des minimalistes peuvent vivre avec quelqu’un qui ne l’est pas. »
      Ca fait 18 ans que je vis avec ma mère, donc oui, c’est possible… :p

      Et yes, tu as raison : c’est tentant de désencombrer les affaires des autres, mais non ! Un peu de volonté de temps en temps ^^

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >