Vous n’avez que 1000 mois à vivre… Tic. Tac

Le diagnostic est tombé : vous n’avez que 1000 mois à vivre.

Boum. Le choc.

Et vous pouvez calculer vous-même : nous vivons environ 80 ans. 12 mois dans une année. 80×12 = 960 mois.

Mais le pire reste à venir…

Car durant ces 960 mois, vous devez dormir.

Allez hop, 300 mois en moins.

Puis vous devez travailler, manger, faire vos comptes et payer les impôts.

Sans compter les mois que vous avez déjà vécu.

Résultat : vos jours sur Terre sont comptés.

Tic. Tac.

Car pensez-y : 2010, c’était hier. 2030, c’est dans une éternité.

Nous sous-estimons le futur. Nous pensons toujours que nous avons le temps.

Mais… non.

Nous n’avons pas le temps. Vous n’avez pas le temps.

Tenez, c’est comme l’histoire que raconte Bob Proctor dans cette vidéo :

 « Quand j’étais petit garçon, j’ai été éduqué par ma grand-mère. Elle avait probablement 60 ans.

Elle disait tout le temps: je ne serai bientôt plus là, je ne serai bientôt plus là.

Elle a vécu jusqu’à 94 ans. Pendant plus de 30 ans, elle a répété: je ne serai bientôt plus là.

Pendant la même période, j’avais un ami, Bob. Il n’avait que 16 ans. Et boum ! Il courait, et il a heurté la structure d’un pont: sa vie a pris fin. »

Imaginez votre vie comme un sablier.

Le bas du sablier représente votre passé. Le milieu, votre présent. Le haut, votre futur.

Vous connaissez votre passé : vous savez combien de temps vous avez vécu.

Mais le piège, c’est que vous ne savez pas combien il vous reste de sable dans la partie supérieure.

Il peut vous rester encore 40 ans à vivre. Ou seulement 2.

Alors oui : vos jours sont comptés.

Nous avons tendance à l’oublier, mais très prochainement, nous allons mourir. Nous ne vivrons pas éternellement.

Donc : vous devez prendre soin de votre temps.

Pourquoi ?

 

Car le temps est la seule chose que vous avez.

L’argent ?

Vous pouvez en avoir autant que vous voulez.

L’énergie ?

Vous pouvez la puiser au fond de vous-même.

Mais le temps ?

À moins de posséder le retourneur d’Hermione dans Harry Potter, votre stock reste limité.

Le gaspiller ? Ce serait un crime.

« La plus coûteuse des dépenses, c’est la perte de temps. » Théophraste

Voyez votre vie comme un fleuve : chaque seconde, l’eau coule. Et elle ne repassera jamais deux fois au même endroit.

Comme votre sablier : le même sable ne s’écoulera jamais deux fois par le centre.

Donc : la seule chose que vous avez, c’est du temps. Et celui-ci est limité, ce qui en fait votre ressource la plus précieuse, comme l’exprimait déjà Plutarque.

« Avoir du temps, c’est posséder le bien le plus précieux pour celui qui aspire à de grandes choses. »

C’est un peu comme si chaque jour, la banque vous créditez de 24 heures.

Mais la véritable question n’est pas : quand est-ce que la banque arrêtera de vous faire crédit ?

Non.

La véritable question est :

 

Qu’allez-vous faire de votre temps ?

Chaque jour, chaque personne sur Terre se voit créditer de 24 heures supplémentaires.

Votre voisin : 24 heures.

Donald Trump : 24 heures.

Et Vladimir Poutine : 24 heures.

Donc ? Chaque personne à son propre temps.

Vladimir a son propre temps. Votre voisin aussi. Et Donald Trump aussi.

Alors ? Vous aussi, vous avez votre propre temps. 24 heures.

Résultat, vous n’avez pas à le partager si vous ne le souhaitez pas.

Socialement, nous pensons que c’est bien de sortir faire la fête.

Que c’est normal de continuer une relation merdique, vouée à l’échec.

Que c’est normal de faire comme tout le monde, de porter les mêmes vêtements que tout le monde et d’agir de la même manière que tout le monde.

Que c’est normal de travailler pendant 45 ans, 35 heures par semaine, dans un job que l’on n’aime pas.

Pourtant, comme le dit si bien Lanza del Vasto :

« Ne perds pas ton temps à gagner ta vie. Gagne ton temps, sauve ta vie. ».

Et au contraire, nous pensons que c’est mal de dire non. De prendre du temps pour soi. De se poser et attendre.

Mais vous savez quoi ?

Tout ça, c’est des conneries.

Votre temps vous appartient : vous en faites ce que vous voulez.

Ne laissez pas les autres dicter vos décisions, vos choix et la manière dont vous agissez.

Vous n’avez pas besoin de vous plier en norme, à utiliser votre temps comme tout le monde, et à agir comme les autres.

En fait ?

Vous n’avez pas besoin d’effectuer ce que vous ne voulez pas effectuer.

« Si vous n’avez pas le temps de faire ce qui compte, arrêtez de faire des choses qui ne comptent pas. » — Courtney Carver

Alors, je vous le demande :

Qu’allez-vous faire de votre temps ?

Si chaque jour la banque vous crédite 24 heures, comment allez-vous les utiliser ?

Allez-vous continuer de vivre comme les autres veulent que vous vivez, en accomplissant des trucs que vous ne voulez pas accomplir ?

Ou allez-vous reprendre le contrôle de votre vie, et vivre pour vous, pour les choses qui vous tiennent à cœur ?

Parce que voyez-vous, même si chaque personne possède 24 heures dans une journée, nous ne vivons pas le même niveau de bonheur.

Certaines personnes, avec la même situation à la naissance, deviennent des Gandhi, des Barack Obama ou des Martin Luther King, pendant que d’autres vivent tristement, dans la misère et le malheur.

Et tout ceci provient d’une chose : la gestion de leur temps.

Pendant que certains se bougent pour réaliser leur rêve contre vents et marées, d’autres préfèrent passer leur temps à fumer sur la terrasse d’un café, en refaisant le monde.

Donc : vous devez apprendre à gérer votre temps. Vous devez apprendre à effectuer ce qui compte, à vous concentrer sur l’essentiel.

 

5 conseils pour mieux gérer votre temps

La gestion du temps reste un sujet large et complexe.

Il existe des centaines de manières d’apprendre à mieux vous organiser, à devenir plus productif et à utiliser votre temps comme vous le souhaitez.

Mais nous allons aller à l’essentiel.

Donc, voici les principaux conseils pour mieux gérer votre temps.

 

Dressez un bilan de vos dépenses en temps

La plupart des gens font leur compte.

Chaque mois, ils analysent leur dépense et leur gain.

Mais peu de personnes effectuent la même chose pour leur temps.

Alors, prenez une semaine type. Analysez toutes les activités chronophages que vous réalisez : de votre boulot, en passant par les courses ou vos activités en extérieur.

Le but ici ?

Repérez les choses dans votre emploi du temps qui demeurent superflues.

Dressez la liste de tout ce que vous pourriez supprimer ou raccourcir.

Une fois que c’est ok ?

Passez au conseil suivant.

 

Regardez les choses que vous effectuez avec récurrence et qui ne sont peut-être pas utiles, ou qui ne vous apportent plus autant de plaisirs qu’avant

Dans votre semaine, il est fort probable que vous réalisez presque toujours les mêmes choses.

Pourquoi ?

Parce que nous vivons plus de 80 % du temps par habitude.

Voyez-vous, vous pouvez imaginer les habitudes comme un fil que l’on tisse chaque jour. Au fil du temps, elles deviennent plus solides. Au fil du temps, c’est de plus en plus compliqué de les briser.

Le truc avec les habitudes ?

Certaines peuvent vous aider à propulser votre vie vers le bonheur et vers vos objectifs…

Pendant que d’autres peuvent vous détruire.

Comme manger un carré de chocolat après le repas.

Ou regarder Touche Pas À Mon Poste le soir.

Ou encore regarder votre téléphone dès le réveil.

Toutes ces choses, vous les avez tellement répétées, que vous les réalisez inconsciemment.

Donc ?

Analysez, dans votre semaine, les choses que vous réalisez avec récurrence.

Par exemple, ça peut être:

  • Regarder la télévision le soir,
  • scroller le fil d’actualité des réseaux sociaux de façon frénétique pendant une heure,
  • les tâches que vous effectuez dans votre travail,
  • le sport en club que vous réalisez,
  • ou encore une association dans laquelle vous êtes engagé.

Maintenant que vous les avez repérés, voyez ce que vous pouvez réduire, ou éliminer.

Ça se trouve, vous vous emmerdez à rédiger un récapitulatif de vos actions de la semaine pour votre patron, alors qu’il s’en contrefiche.

Ou alors, l’association dans laquelle vous vous étiez engagés ne représente plus vos valeurs, et vous vous forcez à y aller pour ne pas les décevoir.

Une fois que c’est ok ?

 

Définissez vos objectifs

Dans Alice Aux Pays Des Merveilles, Alice se perd et n’arrive pas à trouver son chemin.

Alors, sur le trajet, elle rencontre un chat, le chat : Cheshire Cat.

Et elle lui demande quel chemin emprunter.

Le chat lui demande alors : où veux-tu aller, Alice ?

« Je ne sais pas, je ne sais pas où je vais. » S’exclama Alice.

Cheshire Cat lui répondit : alors, tous les chemins sont les bons. Tu peux prendre n’importe lequel.

Voyez-vous, si vous ne savez pas où vous voulez aller, quel chemin vous voulez emprunter et dans quelle direction vous voulez vous diriger, vous allez vous perdre.

Et vous savez ce que ça signifie ?

Vous allez dépenser votre temps sur des choses peu importantes pour vous. Sur du superflu.

Alors, définissez vos objectifs : les choses que vous voulez accomplir avant de mourir, et la contribution que vous voulez apporter au monde.

De cette manière, vous allez pouvoir dire non avec plus de facilité, en envoyant valser tout ce qui vous détourne de vos objectifs.

Excellent.

Et une fois que vous les avez trouvés ?

 

Concentrez-vous dessus

« Concentre-toi seulement sur tes priorités, sur les activités qui ont vraiment un sens. Tu mèneras une vie qui ne sera pas encombrée, qui t’apportera des satisfactions et qui sera exceptionnellement paisible. Je te le promets » — Julian Mantle dans le livre Le Moine Qui Vendit Sa Ferrari :

À partir du moment où vous vous éloignez des choses importantes pour vous ?

Vous allez commencer à ressentir des pertes d’énergie, des douleurs dans le corps ou des émotions désagréables.

Donc : concentrez-vous sur vos objectifs, et n’en déviez en aucun cas si c’est dans l’unique but de faire plaisir ou de ressembler à quelqu’un

Pour rappel : votre temps est unique. Il vous appartient.

Bon super.

Mais là, vous allez me dire : Florian, tu es bien gentil. Mais moi, je n’arrive pas à trouver du temps pour moi.

Je comprends, je comprends.

 

Voyons comment gagner du temps au quotidien

Les habitudes s’enracinent plus profondément au fil du temps.

Donc, lorsque vous répétez la même action pendant 5 ans, 10 ans voire 20 ans ?

Elle devient tellement imprégnée dans votre vie que vous la répétez inconsciemment.

À tel point que vous ne voyez pas toutes les actions superflues que vous réalisez au quotidien.

Voici 5 exemples :

 

1) Désencombrez votre maison

Désencombrez votre maison aura pour effet de :

  1. Réduire votre temps de ménage.
  2. Vous permettre de trouver vos objets plus facilement.
  3. De casser moins de choses, et donc, de passer moins de temps à racheter ou réparer.

En désencombrant votre maison, et en libérant les surfaces planes de vos meubles, vous allez pouvoir nettoyer l’intégralité de votre maison deux à trois fois plus vite.

Mais ce n’est pas tout. Vous pouvez aussi :

 

2) Créez des check-lists

Les check-lists, c’est top.

Elles vont vous permettre d’éviter de réfléchir sur des sujets peu importants.

Exemple.

Vous devez faire les courses. Vous ne savez jamais quoi acheter. Boum : check-list: remplissez votre cadis des mêmes produits.

Vous devez faire à manger. Vous ne savez jamais quoi manger. Taratata : check-list: créez-vous un planning de repas pour la semaine, et mangez toujours les mêmes choses. Créez-en deux pour plus de variété.

Vous déménagez souvent. Vous ne savez jamais comment déménager efficacement. Roulement de tambour : check-list: listez les choses à mettre en premier dans le camion, par exemple.

Bref : les check-lists vont vous permettre de 1) vous simplifier la vie au quotidien, et 2) gagner un temps précieux.

Pour gagner du temps, vous pouvez également :

 

3) Arrêtez de repasser

Vous pouvez arrêter de repasser.

Ça. Ne. Sert. À. Rien.

Vraiment.

Vous n’allez pas voir la différence.

Le repassage, ça reste gadget.

 

4) Investissez vos enfants dans les tâches ménagères

Vous n’êtes pas obligé de vous occuper seul de votre maison.

Vous pouvez, et même devez, investir vos enfants dans les tâches ménagères.

C’est pour leur bien.

Regardez cette vidéo. Elle explique que les enfants qui s’investissent dans le ménage ont plus de chance de réussir dans la vie et de prendre de meilleures décisions :

Et enfin :

 

5) Réduisez vos engagements

Finalement, si vous voulez avoir plus de temps, réduisez vos engagements.

Comme le dit si bien Sadhguru dans une de ses vidéos :

« Les gens font des arrangements autour de leur vie pour l’améliorer, mais ils ne se demandent pas “qu’ai-je vraiment besoin ?

Les araignées tissent des toiles pour attraper quelque chose. Mais si vous êtes le genre d’araignée qui se fait prendre dans sa propre toile, vous êtes une araignée débile n’est-ce pas ? Les humains agissent de la même façon.”

Donc, réduisez vos engagements en temps avec les autres et avec vous-même.

 

Rappelez-vous que votre temps reste votre plus précieux allié

En réalité, vous ne possédez pas grand-chose sur cette Terre.

Votre corps ? Il ne vous appartient pas.

Votre argent ? Non plus.

Vos amis et votre famille ? Aucunement.

Du jour au lendemain, vous pouvez tout perdre.

Mais si vous ne perdez pas la vie, il vous restera au moins du temps.

Et avec du temps, vous pouvez tout reconstruire.

Vous pouvez créer l’avenir sur mesure dont vous rêvez.

Avec du temps, vous pouvez vivre la vie qui vous inspire.

Alors, protégez-le.

La prochaine fois qu’une personne vous demandera :

“Tu as 5 minutes à m’accorder ?”

Réfléchissez.

Car elle ne veut surement pas 5 minutes. Elle veut beaucoup plus : elle veut voler votre temps.

Donc, résumons :

  • Dressez un bilan de vos engagements en temps.
  • Cherchez à réduire ou éliminer ce qui peut l’être.
  • Définissez vos objectifs, et concentrez-vous dessus.

Et surtout, surtout, souvenez-vous toujours que votre temps vous appartient.

Il est à vous.

Vous n’avez pas à vous plier aux règles sociales pour ne pas choquer des inconnus.

Vous n’êtes pas obligé de réaliser des choses dont vous n’avez pas envie pour satisfaire quelqu’un d’autre.

Vous restez maître de votre vie. Donc, agissez de manière intelligente, et protégez votre temps comme votre enfant.

1 mail / jour pour apprendre à désencombrer votre maison et simplifier votre vie

En bonus, recevez une formation de 50 minutes pour vous aider à vous séparer facilement des objets qui encombrent votre maison.

Florian

Vous voulez devenir minimaliste ? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

  • Bonjour Florian,
    Merci pour cet article, tu exprimes très bien la rareté du temps.
    Sic… 1000 mois… ça ne fait pas tant que ça finalement…

    Il est effectivement ce que nous avons de plus précieux.
    J’aime beaucoup la citation que tu donnes « Ne perds pas ton temps à gagner ta vie. Gagne ton temps, sauve ta vie. ».
    C’est tellement vrai. Mais il faut bien avouer que nous devons aussi gagner notre pain… Cependant, s’il est important de subvenir à ses besoins, il est tout aussi important de ne pas s’en créer des inutiles (grosse voiture, grosse maison, gros crédits alors que la simplicité est bien plus facile à gérer et alimenter).

    Enfin un dernier point, une fois n’est pas coutume, j’ai un point de désaccord avec toi.
    Comment ça notre corps ne nous appartient pas ?
    Pardon, mais là je ne peux pas être d’accord, je considère que c’est la seule chose qui nous appartienne, au moins le temps d’une vie.
    C’est le seul véhicule qui nous appartienne vraiment. On peut même le customiser 😉

    Allez, je ne vais pas m’attarder sur une petite phrase alors que je suis d’accord sur tout le reste ! C’est bien humain ça… Tu fais un truc nickel à 99% et les gens vont venir te voir sur le 1% qu’il reste….

    Au plaisir d’une prochaine lecture.

    • Imagine tu vis en location. C’est ta maison, pourtant, elle ne t’appartient pas vraiment, n’est-ce pas ?
      Au bout d’un moment, tu devras la rendre.

      Ton corps, c’est la même chose.
      On te le prête pour une vie. Pourtant, à la fin de celle-ci, tu devras le rendre, vrai ?

      En gros : ton corps est une location.
      Quand tu meurs, tu ne l’emportes pas avec toi.

      La seule chose que tu gardes véritablement, même après ta mort, c’est ton âme.
      Mais rien de matériel ne peut nous appartenir.
      Ni notre maison, ni notre corps, ni notre serviette favorite.

      Tiens, un truc tout simple pour t’en rendre compte (je comprends que ce soit compliqué à comprendre) :
      Tu dis « Ma » maison, « Ma » serviette, « Ma » voiture. Rien de tout ça ne t’appartient.
      Et pourtant, tu dis aussi « Mon » corps.

      M’enfin bref, ce n’est que ma pensée. C’est totalement contestable. J’avais entendu ça dans un livre audio extrêmement intéressant (bien sûr, j’ai oublié le nom).

      • Ha d’accord, je vois mieux où tu voulais en venir.
        Là ça va on est d’accord 😉
        Merci d’avoir pris le temps de me répondre.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >